Test 4K Ultra HD Blu-ray : Braveheart (Master 4K)

Publié le par la Rédaction

Mise à jour le



MAJ du 12.12.2018 : L'édition française équivalente, comprenant un contenu identique, sort le mercredi 14 novembre prochain en France chez 20th Century Fox. Nous remettons à la une cette chronique avec l'ajout de notre première vidéo "Flash Comparatif 4k vs Blu-ray".



Braveheart fait partie de ces quelques grands films qui nous ont fait adorer le septième art et de fil en aiguille le Home-Cinéma. A notre goût, il s'agit d’un des plus beaux films des années 90. La seconde réalisation de Mel Gibson après The Man without a Face avait remporté en 1995 pas moins de cinq Oscars dont ceux des meilleurs film, réalisateur, photographie, maquillage et montage d’effets sonores.

Mel Gibson reste avant tout un grand réalisateur dont on retiendra dans quelques décennies la portée universelle et surtout spirituelle de chacun de ses films, dont Braveheart dont il est question aujourd’hui. Le récit de William Wallace, symbole de l’indépendance et de la liberté écossaise, nous est traité sous la forme d'un conte poétique universel à forte dose de manichéisme. Néanmoins, Gibson ne se complaît jamais dans la violence gratuite. Il parvient toujours à toucher, à émouvoir son public avec notamment ces séquences souvent muettes élaborées avec passion et savoir-faire et où le cadrage fait écho à une forte dose de symbolisme. Couplé à une des plus belles bandes-originales du regretté James Horner et une mise en scène toujours aussi virtuose, Braveheart est un film émotionnellement touchant. Tellement touchant qu'il nous motive presque à brandir une épée écossaise pour revendiquer notre propre liberté. « Tous les hommes meurent mais peu parmi eux vivent vraiment. »

Le film vient de sortir en 4K Ultra HD Blu-ray aux USA chez Paramount avec des sous-titres français et une VF (québécoise). Ce test s'appuie sur l'édition américaine importée. Braveheart fera l'objet d'une sortie le 14 novembre 2018 chez 20th Century Fox en France.

Bonne lecture à tous...





NB : Les comparatifs image (compression .jpg, 8-bit) sont strictement à usage illustratif et sont non représentatifs de ce que l'Ultra HD Blu-ray diffusera sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité Vidéo

Tournage 35mm et Master 4K

Comme de nombreuses productions à l'époque, Braveheart fut tourné sur pellicules 35mm. John Toll, le directeur de la photographie, employa des caméras Panavision couplées à des optiques anamorphiques. C'est un fait important car vous décèlerez rapidement cette signature anamorphique élégante et cinématique dans les images du film.

Pour sa sortie en Blu-ray en 2009, le film avait déjà fait l'objet d'un master 4K mais cette édition va plus loin. Selon nos observations, Paramount a effectué un nouveau scan des pellicules originales avec une toute fraîche restauration 4K. Le film tire surtout profit d'un nouvel étalonnage couleurs qui diffère de toutes précédentes versions en vidéo disque. Braveheart nous est ainsi présenté en 2160p, compression HEVC et technologies Dolby Vision et HDR10.

Un léger recadrage et des images à la propreté immaculée

Comparativement à la version Blu-ray, le nouveau master présente un léger recadrage avec - bonne nouvelle - plus d'informations image qu'auparavant. Il est question d'une légère portion d'images supplémentaire sur la zone droite de l'écran. Pas de quoi modifier l'expérience de façon radicale. Mais il fallait le signaler.

Le Blu-ray de Braveheart fut de bonne réputation mais il faisait encore l'objet de petits points blancs parasites. Bonne nouvelle : ce n'est plus le cas aujourd'hui. Braveheart a été totalement nettoyé. Aucune poussière parasite d'aperçue. C'est tant mieux.






Un gain en netteté saisissant !

L'Ultra HD Blu-ray parvient à saisir les détails les plus fins enfouis dans les négatifs originaux de l'oeuvre de Mel Gibson. Et le gain en matière de définition s'avère significatif comparativement au précédent Blu-ray. Il y a un avant et un après croyez-nous ! Ce film nous le connaissons par cœur. Et pourtant : il nous est présenté de façon nouvelle avec une densité de détails remarquable. Les gros plans sont admirables avec des textures peau saisissantes. Les arrière-plan gagnent en précision. Le piqué de l’image rend réellement hommage à l'excellente photographie de John Toll. Impossible d’imaginer une image plus nette ou mieux définie qu'aujourd'hui sur ce titre. Les séquences de bataille restituent un niveau de détail exemplaire. Les premiers plans, sur lesquels dominent armes, kilts, vêtements, et autres blasons, laissent respirer une panoplie de détails qui vous laisseront rapidement sans voix. C'est là que l'on comprend que certains réalisateurs continuent à préférer tourner sur pellicule 35mm...

Un grain intact mais quelques plans out-of-focus

Le grain 35mm est inaltéré ! Les images sont définitivement argentiques. L'expérience, profondément cinéma, est juste... très belle ! Pour ne pas dire magnifique ! Pas de DNR à déplorer aujourd'hui et c'est tant mieux.

Limite importante à considérer : l'Ultra HD Blu-ray vient aujourd'hui trahir la photographie originale qui ne fut pas exempt de petits défauts en matière de mise au point au moment de son tournage. Il subsiste dans Braveheart des plans moins aboutis que d'autres en matière de mise au point. Ces défauts sont sur le papier incorrigibles et à considérer comme partie intégrante de la photo originale. La bonne nouvelle c'est que Paramount n'a pas cherché à les corriger de façon artificielle avec des filtres de sharpness mal maîtrisés. Ces plans plus fragiles nous sont simplement présentés comme tels. On aime l'initiative.






Un étalonnage des couleurs modernisé et une température plus froide !

Braveheart a fait l'objet d'un tout nouvel étalonnage des couleurs. Et c'est sur ce registre aussi que d'importantes modifications ont été apportées. Le film fut tourné en Ecosse dans des conditions climatiques parfois difficiles. Et la température des couleurs a été repensée aujourd'hui et est bien plus froide qu'auparavant.

Les bleus et les teintes les plus froides ressortent davantage à l'écran. Un choix judicieux et qui s'accorde parfaitement avec l'ambiance du film et la dureté du drame. Mention spéciale aux maquillages avec ces bleus étonnants qui sont de toute beauté en HDR. Les éléments les plus lumineux (aciers des épées, dorures...) se voient aujourd'hui intensifiés. Les multiples couleurs primaires (rouge sang, bleu ciel, grandes plaines verdoyantes) apparaissent avec une justesse hors du commun et une vibrance accentuée.

En toute honnêteté, on ne s'attendait pas à une telle redécouverte visuelle ! Braveheart s'impose en 4K HDR avec des prestations visuelles de haute volée. L'étalonnage est différent et l'ambiance plus froide. Mais globalement : une révélation !














Qualité Audio

Braveheart a toujours bénéficié d'un mixage assez classique dans sa forme, avec une scène frontale prioritaire. Mais la musique a toujours été omniprésente, et les ambiances furent suffisamment affirmées sur les enceintes surround pour envelopper le spectateur de bout en bout. Cette nouvelle piste en Atmos respecte ces quelques grandes règles. Mais en faisant preuve d'une modernité ré-affirmée et d'une spatialisation plus fine... Avec un sentiment d'enveloppement davantage perceptible. La piste Atmos restitue des effets plus précis dans leur directionnalité, ce qui est particulièrement le cas lors de la grande bataille de Stirling. Sons des chevaux, flèches, chocs d'épées et armures respirent de façon perforante avec un positionnement affiné. Mais la "véritable mention spéciale" revient à la bande originale totalement aérée aujourd'hui. C'est elle qui impose un rythme aux images. Soulignant d'abord la fragilité de l’union de Mel Gibson avec sa tendre, elle évoquera plus tard de façon plus angoissante, avec des percussions tribales, l’hostilité des représailles et la cadence militaire anglaise. La dynamique reste irréprochable comme pour le précédent Blu-ray.

Sachez que cette édition américaine dispose d'une version française québécoise. Difficile d'adhérer au doublage qui sonne assez faux à nos oreilles. Et ce mixage est de toute façon présenté au format Dolby Digital 5.1. Il faut donc définitivement se tourner vers la version originale qui a été remasterisée au format Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1.). Et là l'expérience devient convaincante.






Bonus

Battlefields of the Scottish Rebellion
Braveheart: A Look Back
Smithfield: Medieval Killing Fields
Tales of William Wallace
A Writer's Journey
Theatrical Trailer 1
Theatrical Trailer 2

Conclusion

Depuis l'époque du Laserdisc, Braveheart de Mel Gibson a toujours été présent dans notre vidéothèque. Des doutes étaient permis quant à l'intérêt véritable de redécouvrir de tels films de catalogue un jour en 4K Ultra HD Blu-ray. Mais Paramount a vu les choses en grand et enterre tous doutes possibles.

Braveheart en 4K Ultra HD Blu-ray constitue une révélation avec un gain en matière de netteté et une justesse dans la restitution des couleurs qui nous ont laissé indifférents. Si vous êtes un fan de ce film épique signé Gibson, cette édition vaut vraiment la peine d'être acquise dès sa sortie.

Les plus impatients peuvent se tourner dès à présent vers l'import USA. Les disques 4K sont pour rappel tous region free.