Test 4K Ultra HD Blu-Ray : The Dark Knight (Master 4K)

Publié le par la Rédaction



Rappel des tests Ultra HD Blu-ray : Batman Begins et The Dark Knight Rises.

Avec Batman Begins, Christopher Nolan a redonné vie à une franchise fragilisée par les échecs du passé. Avec The Dark Knight, le metteur en scène a offert à la mythologie du Chevalier Noir un traitement d'une noblesse sans pareille. The Dark Knight est un film à la fois sombre et complexe. La construction des personnages est irréprochable. Harvey, le Joker tout comme Batman nous sont présentés non comme des personnages s’opposant, mais bel et bien comme des pièces complémentaires d'un puzzle d'une rare complexité. Un scénario en béton armé et un Heath Ledger dans son rôle certainement le plus iconique. Un grand film tout simplement !

Après Batman Begins, au tour de The Dark Knight, aujourd'hui disponible en 4K Ultra HD Blu-ray, de passer au crible de la rédaction.

Bonne lecture...





NB : Les comparatifs image (compression .jpg, 8-bit) sont strictement à usage illustratif et sont non représentatifs de ce que l'Ultra HD Blu-ray diffusera sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité Vidéo

The Dark Knight débarque aujourd'hui dans une version 2160p, compression HEVC et étalonnage HDR10. Il semble bien être question d'un master 4K depuis lequel un nouvel étalonnage couleurs a été réalisé. Le film alterne de nouveau les séquences avec un ratio 1.78 plein cadre pour les plans tournés en IMAX (65mm) et 2.40 pour les plans tournés en 35mm.

Allons droit au but : les séquences tournées en IMAX 65mm sont sublimées par cette présentation Ultra HD. Comparativement au Blu-ray, elles profitent d'un gain spectaculaire en matière de netteté et de détails, en dépit d'un léger recadrage (zoom avant) identique à ce que l'on a observé sur Interstellar. De la séquence introductive du braquage du Joker, aux différents plans larges aériens sur la ville de Gotham, l'IMAX se trouve aujourd'hui maximisé dans son rendu. Le bond en avant, sur ces plans, avec le précédent Blu-ray, crève l'écran.













L'apport de netteté se trouve toutefois beaucoup plus relatif sur les autres séquences du film tournées en 35mm. Pour ne pas dire "difficile à déceler". En revanche, le précédent Blu-ray souffrait d'edge enhancement avec une accentuation quelque peu artificielle des contours. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Les textures paraissent plus douces, naturelles, les contours moins surfaits. Le grain 35mm est fin et plutôt homogène. Il ne dérange pas le visionnement.

Le gros apport de cette édition repose aussi sur l'étalonnage HDR. Le Blu-ray mettait en scène des plans sombres contenant des zones bouchées par endroit. L'étalonnage HDR apporte beaucoup à ces séquences, révélant au public de nombreux détails auparavant obstrués dans les ombres profondes. Les noirs paraissent désormais bien moins écrasés. Le traitement global des couleurs a également été repensé avec une luminosité globale des plans rehaussée et des tons plus chaleureux.

Tout n'est pas encore parfait dans le meilleur des mondes et on s'attendait à un apport de netteté plus franc sur les plans tournés en 35mm. Mais on ne va non plus bouder notre plaisir. The Dark Knight jouit d'une présentation bien plus noble qu'auparavant et c'est tant mieux !

















Qualité Audio

Un bond en avant a également été réalisé sur la section sonore. On déplorait à l'époque sur le Blu-ray la présence d'une VF en Dolby Digital (448 kbps). Warner rattrape le coup avec une version DTS-HD Master Audio 5.1 bien plus solide. Et la version originale passe à un encodage DTS-HD Master Audio 5.1 (24-bit) qui n'est pas moins redoutable.

On retrouve les principales caractéristiques du mixage original bénéficiant d'un enveloppement surround principalement musical. Le point fort du mixage : le registre grave particulièrement sollicité sur ce film. Il se montre toujours aussi réactif. Et les nombreux coups de feu de la séquence introductive illustreront un caractère quasi détonant. La dynamique d'ensemble développé sur The Dark Knight saura sans grande difficulté vous convaincre. Un sans faute aujourd'hui. La VF s'en sort bien mieux qu'autrefois!





Bonus

Les suppléments restent inchangés comparativement au Blu-ray de 2009 :

- Les coulisses de Gotham : La création d'une scène (HD – 1h04.10 minutes)
- La technologie de Batman
(HD -45.59 minutes)
- Batman démasqué : La psychologie du chevalier noir
(HD – 46.02 minutes)
- Gotham Tonight
(HD – 46.41 minutes)
- Galerie de photos, Bandes-annonces et Spots TV

Conclusion

The Dark Knight constitue sans nul doute l'épisode le plus emblématique de la trilogie signée Christopher Nolan. L'arrivée du film en Ultra Haute Définition était attendue. Et les résultats sont globalement enchanteurs, avec une révélation : des séquences IMAX fantastiques et qui sont aujourd'hui sublimées en Ultra HD. Avec VO et VF en DTS-HD, Warner ne réitère pas les erreurs du passé. Un pas en avant a été franchi par rapport à Batman Begins ! Une édition fort positive !