Test 4K Ultra HD Blu-Ray : Batman Begins

Publié le par la Rédaction



Rappel des tests Ultra HD Blu-ray : The Dark Knight et The Dark Knight Rises.

Huit ans après l'échec des adaptations signées Joel Schumacher, Christopher Nolan ressuscite le mythe du Chevalier Noir avec l’élégance caractéristique de sa mise en scène. Batman Begins retrace la genèse du justicier masqué dans une ambiance à la fois sombre et prenante. Tout cela fut accompagné d'un casting cinq étoiles (Christian Bale, Michael Caine, Morgan Freeman, Liam Neeson, Gary Oldman) et d'une bande-son (Hans Zimmer/James Newton Howard) exceptionnelle. En bref : un succès à la fois critique et commercial au combien mérité.

Batman Begins est désormais disponible en 4K Ultra HD Blu-ray chez Warner Home Vidéo à la fois en édition individuelle et dans le cadre d'un coffret trilogie.

Notre avis, le plus objectif possible, sur cette présentation UHD HDR est ici...





NB : Les comparatifs image (compression .jpg, 8-bit) sont strictement à usage illustratif et sont non représentatifs de ce que l'Ultra HD Blu-ray diffusera sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité Vidéo

Tourné en 35mm, Batman Begins nous est présenté dans une version 2160p, compression HEVC et technologie HDR10. Nous émettons de sérieux doutes quant à la nature 4K du master utilisé. Warner semble s'être appuyé sur un master déjà existant depuis lequel un nouvel étalonnage des couleurs a été réalisé. Le précédent master datant du format HD-DVD, le matériel source utilisé aujourd'hui ne daterait donc pas d'hier....

Que l'on soit clair : il subsiste une amélioration d'ensemble et un bon en avant par rapport au Blu-ray (qui fut tiré de la première vague Warner en 2007-2008). Mais il ne s'agit pas non plus d'une présentation totalement irréprochable. On s'explique.

Il y a un apport de netteté qui reste perceptible sur une grande majorité de plans. Mais il est fort léger ! La compression image reste mieux maîtrisée (au revoir VC-1 vieillissant, bienvenue HEVC), ce qui contribue aussi à cette perception supérieure de résolution. Cette remarque, positive, s'applique sur la globalité du long-métrage. Le rendu de Batman Begins reste malgré tout encore doux. Le plus doux de cette trilogie Dark Knight. Aussi, la capacité de cette version 2160p à reproduire une structure granuleuse 35mm fine n'est pas toujours flagrante et certains plans laissent suspecter un usage de DNR avec des textures lissées artificiellement. Pas de façon aussi régulière et prononcée que certaines abominations (T2, Predator), on vous rassure. Mais prenez l'exemple de ce plan d'Alfred :





 

En matière de couleurs, le nouvel étalonnage HDR insuffle une véritable modernité à l'oeuvre. C'est incontestable. Les tons chair sont plus "appuyés" et la température des couleurs globalement plus chaude. La teinte terreuse emblématique de Batman Begins, plus vive encore en HDR, rend la ville de Gotham bien plus suffocante. Les scènes sombres (nombreuses sur la seconde partie du film), semblent moins bouchées et respirent mieux. Elles retrouvent une vraie pêche. Mais à nouveau, petite réserve : l'étalonnage HDR est surfait par moment. La température semble parfois plus élevée qu'elle n'aurait du être, tout comme certaines valeurs de contraste noyant les plus détails fins sur les flammes et autres effets pyrotechniques.

Donc une mise à niveau incontestable par rapport au Blu-ray mais avec quelques couacs qui auraient pu être évités.

























Qualité Audio

Batman Begins nous est aujourd'hui présenté en DTS-HD Master Audio 5.1. On retrouve les caractéristiques du mixage original qui fut présenté à l'époque en Dolby TrueHD 5.1. Le film repose principalement sur l'exploitation de la scène sonore frontale. Celle-ci se montre suffisamment dynamique pour convaincre avec des dialogues qui dominent non sans clarté. Les voies surround ne sont pas non plus délaissées comme l'attestera le seul plan d'ouverture et cette nuée de chauves-souris qui viendra envahir votre espace d'écoute avec conviction. Le registre grave, employé au coeur même de la bande-originale d'Hans Zimmer, vient épaissir les sonorités les plus dangereuses (vrombissements de la Batmobile ou encore les scènes de combats dans le monastère). La VF, qui récupère le format DTS-HD, s'en sort bien à la comparaison, ce qui est un autre bon point.

Bonus

La section bonus est la même qu'en 2008 à savoir :




    •  Au cœur du film : Picture in Picture

    •  La genèse du chevalier noir : Imax

    •  Parodie

    •  Batman : L'aventure commence

    • Former le corps et l'esprit

    • La construction de Gotham City

    • La cape et le masque

    • Batman Le Voltigeur

    • Le Chemin de la découverte

    • Sauver Gotham City

    • La genèse de Batman

    • Batman Begins en numérique

    • Batman Begins : les cascades

    • Galerie de Photos, Dossiers Confidentiels, Discussions autour du scénario




Conclusion

Les attentes des Home-Cinéphiles à l'égard d'une trilogie aussi importante que celle de The Dark Knight de Christopher Nolan sont naturellement grandes. Batman Begins, disponible aujourd'hui en 4K Ultra HD Blu-ray ne jouit pas forcément d'une présentation totalement irréprochable. Mais on apprécie tout de même ce bon en avant évident par rapport à la précédente édition Blu-ray. La suite rapidement avec le test de The Dark Knight...