Test 4K Ultra HD Blu-Ray : Terminator 2 (Master 4K)

Publié le par la Rédaction



Synopsis : Au lendemain de l’holocauste nucléaire du 29 août 1997, les survivants humains entrent en résistance contre la dictature des « machines » (des robots intelligents), ce qui les mène à la victoire en 2029. L’ordinateur qui contrôle les machines, Skynet, avait déjà envoyé un Terminator (un cyborg tueur) en 1984, afin d’éliminer une jeune femme nommée Sarah Connor, avant qu’elle n’ait mis au monde son fils, John Connor, appelé dans le futur à devenir le chef de la résistance humaine contre les machines. Ce plan ayant échoué, Skynet décide de programmer un nouveau Terminator, le T-1000, pour retourner dans le passé et éliminer John Connor. Ce dernier programme un autre cyborg, le T-800, et l’envoie également en 1995 pour le protéger. Une seule question déterminera le sort de l’humanité : laquelle des deux machines trouvera John la première ?

Retour en juillet 2017.

StudioCanal officialisait sa toute première édition Ultra HD Blu-ray avec un film majeur : Terminator 2, le Jugement Dernier de James Cameron. Le père de la saga avait confirmé que le processus de conversion 3D de Terminator 2 avait été réalisé à la suite d'une restauration intégrale et préalable du long-métrage supervisée en résolution 4K.

Vu le soin accordé pour la conversion 3D de Titanic en 2012, on s'attendait à d'excellentes prestations pour cette édition 4K.

Nos attentes ont-elles été comblées ? Pas sûr...





NB : Les comparatifs image (compression .jpg, 8-bit) sont strictement à usage illustratif et sont non représentatifs de ce que l'Ultra HD Blu-ray diffusera sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité Vidéo

Comme pour Titanic en 2012, Terminator 2 a fait l'objet d'une restauration réalisée en 4K. C'est à partir de ce nouveau master 4K qu'a été supervisée la conversion du film en 3D. Pour cette édition signée StudioCanal, Terminator 2 nous est donc présentée pour la première fois de son histoire en résolution 2160p, compression HEVC et technologie HDR (HDR10).

Le scan des négatifs originaux ayant été supervisé en 4K, tout comme la restauration effectuée image par image, ce nouveau master présente des détails véritablement inédits et une saturation des couleurs qui est loin d'être indigne du support. Le seul plan du T1000 aspergé d'azote liquide suffira sans doute à vous le prouver. Difficile de le nier : il y a une amélioration nette et franche par rapport aux précédents Blu-ray sur de très nombreux aspects : la finesse des détails (prêtez attention au casque du T1000), la gestion des contrastes et des niveaux de noir, le détachement des objets... Sur ces aspects, il y a définitivement un avant et un après et la définition très molle des précédentes éditions n'est plus d'actualité. Prêtez également attention au tatouage de l'assaillant.







Malheureusement, tout ce travail de modernisation est entaché par une utilisation flagrante et abusée de DNR (Digital Noise Reduction) qui voit gommer la quasi intégralité du grain 35mm d'origine. Terminator 2 avait pourtant été tourné sur pellicule. Cette version 2160p ne restitue quasiment aucun grain pour un résultat bien trop 'clinique' à notre goût. Aucune présence organique sur ces images qui sonnent donc "fausses". En tout cas "artificielles". Pire : l'usage de DNR vient gommer/lisser de nombreux éléments dont les textures faciales des acteurs. On a comparé cette version 2160p avec les précédents Blu-ray disponibles. "Poupée de cire, poupée de son" ? Sur certains plans, malheureusement, c'est le cas.

Second constat dérangeant : le nouvel étalonnage couleurs qui offre une palette certes modernisée mais à l'opposé de toutes les précédentes versions de Terminator 2. Sur cette version 2017, Terminator 2 obéit tout simplement à un nouveau code couleurs, en accord avec la tendance hollywoodienne actuelle faite d'une complémentaire de tons bleu-cyan / orange-solaire. On peut penser que cet étalonnage a du sens, illustrant la lutte mythique entre personnages incarnant espoir et désespoir dans un monde pre-apocalyptique. L'ambiance est ainsi froide, métallique, et huileuse. Elle n'est pas déplaisante en soi. Mais elle pourra déranger les Home-Cinéphiles pouvant être choqués de ce virage opéré à 360 degrés. Car jamais Terminator 2 n'a été présenté au grand public avec des filtres bleutés aussi prononcés.

On ne va pas vous mentir : compte tenu du soin accordé par James Cameron lors de la conversion 3D et remasterisation 4K de Titanic en 2012, on s'attendait à des prestations visuelles irréprochables pour T2. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Un DNR aussi accentué aurait pu être évité.













Qualité Audio

On peut regretter que l'éditeur n'ait pas offert de remixage en Dolby Atmos ou DTS:X. En revanche, VO et VF nous sont proposées aujourd'hui au format DTS-HD Master Audio 5.1, ce qui constitue une nouvelle rassurante.

Terminator 2 a marqué son temps en matière de mixage et de design sonore avec les oscars du meilleur Son et du meilleur Montage Son en 1991. Le film regorge toujours de passages explosifs propres aux séances de démonstration : la bataille futuriste au début de film, la poursuite entre John Connor et les deux Terminator en moto, sans oublier l'énorme fusillade au sein du complexe de Skynet. Le film et ses effets sonores restent les mêmes avec une dynamique maîtrisée et des graves qui savent insuffler un poids suffisant aux nombreuses explosions et pétarades. La scène 5.1 se montre bien souvent agitée avec beaucoup de mobilité sonore. Les plus grandes séquences iconiques ne manquent jamais d'ouverture et il est de même pour la musique enivrante de Brad Fiedel toujours spatialisée avec grand soin. Difficile d'être déçu. La VF est plus brouillonne avec des voix quelque peu proéminentes. Mais elle s'en sort tout de même positivement.

Bonus

L'Ultra HD Blu-ray ne propose que la version cinéma. Le Blu-ray inclut les :
- version cinéma (137')
- version director's cut (154' - les scènes additionnelles sont en VOST uniquement)
- version Director's Cut Longue (156' - les scènes additionnelles sont en VOST uniquement)

En bonus :
- Commentaires audio
- Terminator 2 : Reprogramming the Terminator (HD - 54.07 minutes)
- Making-of (SD - 30.54 minutes)
- Scènes coupées
- Bande-annonces

Conclusion

Terminator 2 est un film iconique. Cette édition Blu-ray 4K était attendue au tournant par la communauté des Home-Cinéphiles. Nos attentes étaient grandes lorsque nous avions pris connaissance d'une remasterisation 4K supervisée par James Cameron en personne. Et malheureusement, ces attentes n'ont pas été comblées. Il y a définitivement une amélioration nette et flagrante apportée par cette version 2017 en comparaison aux précédentes éditions Blu-ray à la définition flageolante. Mais le processus est à nos yeux gâché par une utilisation abusive de DNR éliminant non seulement la dimension argentique du film mais lissant (parfois à l'extrême) les visages des acteurs pour un effet 'poupée de cire' qui aurait largement pu être évité. A vous procurer en connaissance de cause...