Test 4K Ultra HD Blu-Ray : Blade Runner (Master 4K)

Publié le par la Rédaction



Blade Runner de Ridley Scott est un film qui mérite d'être qualifié de culte. Ce chef d’oeuvre de 1982 a non seulement influencé de nombreux réalisateurs. Mais il s'est surtout inscrit au fil du temps comme l'un des plus grands films de science-fiction. Une oeuvre bouleversante tant par ses thèmes explorés (la condition humaine, la conscience...), son esthétique aboutie (photographie signée Jordan Cronenweth) que par sa musique hypnotique (Vangelis). Une oeuvre dont on ne sort pas indemne !

Blade Runner vient de ressortir à l'occasion de la célébration de son 35ème anniversaire en 4K Ultra HD Blu-ray. Le film est tiré d'un master 4K et est présenté dans sa version Final Cut.

Il nous fallait évidemment revenir sur ce vidéo disque en établissant une comparaison entre cette nouvelle version UHD HDR et la précédente édition Blu-ray Final Cut (déjà à l'époque basée sur un master 4K).

Bonne lecture...





NB : Les comparatifs image (compression .jpg, 8-bit) sont strictement à usage illustratif et sont non représentatifs de ce que l'Ultra HD Blu-ray diffusera sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité Vidéo

Blade Runner fait partie de ces films incontournables ayant fait l'objet d'une multitude de versions et d'éditions. Le chef-d'oeuvre de Ridley Scott était sorti en Blu-ray Disc en 2007. La Warner introduisait alors le film dans une version Final Cut. Le tournage de Blade Runner avait été supervisé en 35mm et 65mm pour les effets spéciaux.

Pour cette Final Cut, un scan des pellicules originales a été réalisé en 4K (pièces en 35mm) et 8K (65mm) pour un master intermédiaire 4K. Pour cette édition Ultra HD Blu-ray, le film a également bénéficié d'un nouvel étalonnage couleurs supervisé pour le HDR (technologie HDR10).

La version Final Cut introduite par l'édition Blu-ray 2007 était déjà de très bonne qualité. Mais croyez-nous, cette version 2160p HDR va bien plus loin encore. Il s'agit d'une REVELATION !





Entre la version Blu-ray Final Cut 2007 et UHD HDR 2017, on a d'abord noté un léger recadrage sur de nombreuses séquences. Certains plans demeurent identiques sur ce point. D'autres affichent des portions d'image inédites sur les flans latéraux. Toujours en la faveur de la version 2160p. C'est un premier aspect positif.

Comparaisons à l'appui, la version 2160p fournit un apport de définition qui saute tout de suite aux yeux. En matière de netteté et de définition pure, cette version 2160p apporte une transformation non négligeable. Tout est bien plus détaillé : des plans larges du Los Angeles futuriste, jusqu'aux textures peau de Rachel, en passant par les poils de barbe d'Harrison Ford ou encore son col de veste. A tel point que le Blu-ray pourrait vous paraître... flou ! Autre aspect et non des moindres : une restitution du grain argentique beaucoup plus dense. C'est une des qualités récurrentes du format 4K Ultra HD Blu-ray : sa capacité, grâce à la résolution 2160p et à la compression HEVC, de restituer un rendu argentique authentique et plus précis. Par sa densité, ce grain peut aussi déranger certains spectateurs ! Mais les Home-Cinéphiles avertis sauront apprécier cette "sensibilité image" comme une composante de l'oeuvre.

Mais venons-en à l'apport principal de ce vidéo disque : les couleurs ! Le travail accompli en matière d'étalonnage couleurs HDR rend hommage à la photographie de Jordan Cronenweth. On devait déjà une grande partie de la réussite du film au talent du regretté chef opérateur. Celui-ci était parvenu à l'aide de néons, spots, et multiples lampes - comme uniques sources lumineuses - à faire vivre cette représentation de Los Angeles futuriste. Blade Runner a donc toujours constitué un ballet de lumière. Et bien plus que jamais en HDR ! Tous les détails et micro-détails lumineux sont sublimés et restitués avec une précision inédite. Diffuse ou éclatante, intime ou glaciale, la lumière donne aujourd'hui énormément de relief à l’image. Et d'intensité ! Le High Dynamic Range vient non seulement dévoiler des détails lumineux inédits, camouflées auparavant dans les pénombres et les basses lumières. Mais il accentue la vibrance des couleurs primaire tout en offrant plus de chaleurs aux textures faciales. En clair : il y a définitivement un avant et un après HDR pour Blade Runner pour un ballet de lumière considérablement modernisé. Cela va des lumières des fenêtres des hauts immeubles, à l'intensité des enseignes dans les bas-fonds de la ville jusqu'aux leds des tableaux de bord...

Une note sur les petits défauts qui sont intrinsèques au tournage d'époque. On pense aux quelques plans soft-focus qui paraissent toujours aussi flous en 2160p. Mais pour un tel classique du septième art, tourné sur pellicule avec des objectifs anamorphiques, cette présentation 4K Ultra HD constitue réellement un MUST HAVE ! En bref : vous ne serez pas déçus face à cette présentation.





















Qualité Audio

Si des prouesses ont été réalisées sur le terrain visuel, Warner nous a également réservé une très bonne surprise avec une version originale remastérisée au format Dolby Atmos 7.1.4. Cette piste apporte une modernisation assez considérable de l'oeuvre. Il s'agit d'un remixage très soigné offrant une plus large aération aux séquences. Et surtout sans jamais trahir l'essence des sonorités d'époque ainsi que leur signature.

La scène sonore apparaît beaucoup moins étriquée qu'elle ne l'était auparavant. Un grand soin a été accordé à la restitution et au positionnement des "ambiances". On pense aux bruits de foule, ainsi qu'à la pluie qui est omniprésente dans le film. Le sentiment d'enveloppement est présent voire surprenant pour un film de 1982. Mention spéciale aux déplacements des véhicules notamment ces effets associés aux traversés des aéroglisseurs qui se déplacent hors champ, d'un canal à un autre, dans tout l'espace d'écoute. Les dialogues n'ont pas la clarté des œuvres plus récentes mais restent clairs et intelligibles. Les composantes musicales signées Vangelis sont elles-aussi agréablement ventilées. En fait, un simple passage vers la piste française non remastérisée, présente en simple Dolby Digital 5.1, saura vous convaincre des qualités de cette nouvelle version originale doté d'ambiances bien plus vivantes et d'un espace sonore à la fois étiré et étoffé. A nouveau un MUST HAVE (en VO) !

Bonus

Cette édition 4K Ultra HD Blu-ray reprend l'intégralité des suppléments bonus de l'édition Blu-ray 2007, à la seule exception de l'ajout de la bande-annonce du film remasterisé en 4K.

On retrouve donc sur le disque 4K :
- Présentation de Ridley Scott pour le Final Cut
- 3 Commentaires audio
- Bande-annonce 4K

L'édition comprend également :
- Blu-ray avec la version originale (1982) et Director's Cut (1991)
- DVD de la Final Cut (2007)
- Le précédent Blu-ray de bonus
- Livret de 72 pages

Conclusion

Allons droit au but : Blade Runner en 4K Ultra HD Blu-ray constitue une révélation. Le travail réalisé sur le master 4K ainsi que l'étalonnage HDR ont permis à la Warner de nous offrir la plus belle présentation imaginable de ce chef d'oeuvre. Couplé à une version originale remixé en Dolby Atmos, on peut vous dire qu'il s'agit d'une sacrée redécouverte. On peut regretter l'absence des différents montages du film sur le disque 4K qui n'inclut donc que la Final Cut. On peut aussi regretter la présence d'une version française en simple Dolby Digital. Mais ces réserves sont maigres face aux qualités générales de l'ensemble... Un Blu-ray 4K HAUTEMENT RECOMMANDE !!!