Test 4K Ultra HD Blu-Ray : La Momie (1999)

Publié le par la Rédaction



La Momie de Stephen Sommers avait rencontré en 1999 un vrai succès grand public. La presse spécialisée n'avait pas hésité à comparer cette aventure avec la célèbre saga Indiana Jones. Les éléments d'une belle production d'aventure étaient réunis avec de la légèreté, de l'humour, et une bonne dose d'action.

Premier volet d’une trilogie fantastique sorti en 1999, La Momie avait été réalisée en 35mm. Le film fut l'un des premiers blockbusters à bénéficier d'une sortie en HD-DVD en 2007 chez Universal puis en Blu-ray Disc dès 2008. Près de 10 ans séparent donc la disponibilité de la version 1080p à cette nouvelle version 2160p HDR (Ultra HD Blu-ray).

Des différences nettes et sensibles sont-elles perceptibles entre le Blu-ray, qui est sans doute encore présent dans votre vidéothèque, et cette réédition 2017 en 2160p HDR ?

Notre avis sur cette édition Ultra HD Blu-ray vous est résumé ici.



NB : Les comparatifs image (compression .jpg, 8-bit) sont strictement à usage illustratif et sont non représentatifs de ce que l'Ultra HD Blu-ray diffusera sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité Vidéo

Tournée en 35mm, La Momie commence sérieusement à accumuler le poids de ses années. Toutefois, son transfert au format 4K Blu-ray (technologie HDR10 et compression HEVC) se démarque assez remarquablement de l'édition Blu-ray en termes de qualité d'image. On a noté dans un premier temps des différences de recadrage entre la version 2007 et la version remastérisée 2017. Sur certaines séquences, la version 2160p (2017) rogne de très légères zones (le plus souvent latérale gauche). L'inverse est vérifiée sur d'autres séquences. Rien de dramatique. En revanche et c'est un bon point, les quelques poussières pellicule et autres points blancs qui entachaient l'édition Blu-ray ont été gommés. Un nettoyage dans l'ensemble efficace !

Cette version 2160p apporte un clair bénéfice en termes de définition pure et de netteté. Il y a définitivement un avant et un après. La Momie retrouve de fins détails dont on soupçonnait guère l'existence. Les textures de peau, les vêtements, les décors... Tout apparaît globalement plus fin et détaillé sur cette version 4K. Les différences sont plus ou moins importantes selon les séquences. Mais il y a clairement une perception nette et franche de définition supplémentaire à laquelle s'ajoute une meilleure lecture du grain 35mm d'origine. Des images argentiques qui respirent donc beaucoup mieux qu'auparavant. Ceci dit, il y a des plans dans ce film de 1999 qui souffraient et qui souffrent toujours d'une résolution très mollassonne. C'est le cas surtout de plusieurs plans larges : ceux qui servent à introduire les environnements (le Caire par exemple) où on regrette toujours un rendu très soft voir « SD ». L'Ultra HD Blu-ray ne réalise pas de miracle sur ces plans...

A cet apport de résolution s'ajoute surtout un nouvel étalonnage des couleurs pour le HDR. On a décelé un virage global des tons vers un "cuivre-or" assez stylisé et évocateur de l'Egypte ancienne. Volonté artistique ou pas, les tons de peau des acteurs se montrent différents, moins rougeâtres que sur le Blu-ray qui accusait d'une température très chaude (voire poussive). La luminosité globale et les contrastes sont clairement améliorées, tout comme l'éclat des reflets et autres objets divins. Les scènes sombres profitent de noirs plus solides et d'une meilleure lisibilité grâce au HDR.

Globalement, il s'agit d'une remise à niveau tout à fait significative du film. Et plutôt une bonne surprise même si cette Momie de 1999 ne bénéficie pas de la fraîcheur visuelle des productions les plus récentes...

















Qualité Audio

La Momie (1999) est présentée avec une version originale DTS:X (core DTS-HD Master Audio 7.1). Objectivement, difficile d'affirmer qu'il s'agit là d'une bande-son totalement impressionnante. Comprenez qu'elle n'a pas été ressuscitée du monde des morts... On retrouve les principales caractéristiques du mixage de 1999 qui ne manquait pas d'énergie mais qui mobilisait l'aspect multicanal avec une certaine réserve d'époque. Seuls les événements occultes parviennent réellement à surprendre le spectateur avec des sonorités mobiles et qui se détachent avec clarté. On pense aux deux scènes de rituel de résurrection avec des voix fantomatiques qui "voyagent" efficacement dans l'espace d'écoute ou encore à la scène apocalyptique associée à une chute de météorites. Le reste du film sonne plutôt réaliste avec une scène sonore frontale naturelle. L'ampleur musicale reste malgré tout de premier choix (bande musicale signée Jerry Goldsmith) et le score est bien étendue sur tous les canaux. Les dialogues demeurent également clairs et détaillés avec un placement naturel sur le canal central.

Une bande-son qui fait donc son travail correctement à défaut de pleinement surprendre le spectateur. Les amateurs de VF devront se contenter d'une version DTS 5.1 (mi-débit); soit un format identique aux précédentes éditions DVD et Blu-ray.



Bonus

- Triple commentaires audio
- Une armée pour conquérir le monde, Première partie (SD – 4.02 minutes)
- L’Héritage de The Mummy (SD – 8.07 minutes)
- Création des Effets visuels et effets spéciaux
- Fabriquer une Momie plus crédible (SD – 49:55 minutes)
- Scènes coupées (SD – 2.21 minutes) et Photomontage (SD – 4.18 minutes)

Conclusion

La Momie (1999) commence à accuser le poids de ses années. Mais comparativement au Blu-ray sorti en 2008, cette version Ultra HD Blu-ray apporte quand même de sérieux bénéfices avec un apport de résolution net et flagrant, un nouvel étalonnage couleurs, et une bande-son en version originale DTS:X quelque peu modernisée. Il y a des défauts liés à la photographie d'époque que l'Ultra HD Blu-ray ne peut corriger pleinement. Et on regrette l'absence d'effort sur la VF. Mais on tient là une édition Blu-ray 4K qui apporte une mise à niveau absolument non négligeable. Avis aux amateurs...