Test 4K Ultra HD Blu-ray : Die Hard - Piège de Cristal (Master 4K)

Publié le par la Rédaction



John McClane, un flic de New York, débarque à Los Angeles afin de passer les vacances de Noël avec sa femme. Mais au même moment, la tour qui abrite la soirée du réveillon est envahie par un groupe de terroristes. Les résidents de l'immeuble sont pris en otage. Tout a été calculé au millimètre près. Tout sauf un détail... McClane.

30 ans déjà que Bruce Willis incarne son plus célébre rôle : le fameux flic de New York John McClane. Grand classique du cinéma d'action de la fin des années 80, Die Hard - Piège de Cristal vient de débarquer en vidéo disque chez la 20th Century Fox dans une version remasterisée 4K.

Test sans plus tarder du disque 4K Ultra HD Blu-ray ! Bonne lecture.





NB : Les comparatifs image (compression .jpg, 8-bit) sont strictement à usage illustratif et sont non représentatifs de ce que l'Ultra HD Blu-ray diffusera sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité Vidéo

Pour cette nouvelle édition de Die Hard, la Fox est repartie sur des bases saines avec une remasterisation confirmée en 4K. Le film fut tourné majoritairement en 35mm avec des effets spéciaux supervisés en 65mm. Piège de Cristal nous est ainsi présenté en 2160p, compression HEVC et technologie couleurs HDR10.
On tient une présentation de Piège de Cristal modernisée même si ce n'est pas, sur tous les plans, toujours resplendissant.

Par ses défauts, l'image pourrait décevoir les plus jeunes yeux, mais les plus cinéphiles d'entre vous auront le sentiment de redécouvrir ce film dans de bien meilleures conditions. Il faut dire que l'édition Blu-ray ne datait pas d'hier. Elle était sortie en 2008. L'apport en matière de résolution est présent mais l'écart varie considérablement selon les plans. L'image retrouve tout de même en Ultra HD un piqué plus acéré et un découpage plus fin des objets. Ce n'est pas le jour et la nuit sur tous les plans, mais incontestablement l’œil avisé décéléra plus de détails sur les vêtements (tissus plus fins), les visages (pores et rides visibles) ou encore le mobilier très 'eighties' décorant les bureaux. Ceci dit, la photographie originale supervisée en anamorphique et se déroulant souvent dans des endroits sous-exposés n'était pas dénuée de défauts de mise au point. Et l'Ultra HD Blu-ray n'effectue pas de miracle sur ces zones floues délicates. Le grain 35mm est bien plus fin et dense sur la version Ultra HD. Un rendu cinéma.... OUF... sans DNR !

Le nouvel étalonnage des couleurs opéré pour cette version HDR reste fidèle à la cinématographie originale. Il donne un coup de fouet aux couleurs qui récupèrent aujourd'hui une saine modernité. Les tons chairs des visages apparaissent plus chauds. Les valeurs de contraste ont été globalement revues et les couleurs primaires ressortent à l'écran avec plus d'intensité. Les détails les plus lumineux (lampes et luminaires surtout, Gyrophare de police) brillent avec une meilleure tenue. Les hautes lumières sont également mieux écrêtées (les détails les plus lumineux comme les étincelles sont mieux restituées qu'auparavant, avec plus de détails). Toutes ces remarques sont établies dans le contexte général d'un film visuellement sombre. De nombreuses scènes nocturnes se déroulent dans des espaces confinés.


















Qualité Audio

Fox n'a pas profité de ce 30ème anniversaire pour mettre à niveau la section sonore. Comprenez qu'elle reste totalement inchangée comparativement au précédent Blu-ray soit une version originale au format DTS-HD master Audio 5.1 et une version française en DTS 5.1. Il s'agit d'une bande-son architecturée de manière très classique, avec un axe frontal prioritaire et quelques effets parvenant à s'infiltrer sur les canaux surround avec clarté et précision. La spatialisation reste restreinte. Les textures sonores datent quelques peu et renvoient une couleur sonore eighties. Mais la réponse en fréquence est large et la dynamique insufflée est présente. Une présentation classique. La VF présentée en DTS reste inchangée avec des sonorités d'époque, au souffle relativement caverneux. VO définitivement à privilégier.






Bonus

- Commentaire audio du réalisateur et de l'équipe technique
- Bulletin d'informations
- Diapos interactives
- Bandes-annonces
- Spots TV

Conclusion

Les fragilités inhérentes à la photographie originale demeurent et la section sonore reste inchangée comparativement au Blu-ray. Ceci dit, la Fox propose globalement une remise à niveau fort honnête du long-métrage avec une version Ultra HD qui permettra aux plus cinéphiles d'entre vous de redécouvrir ce film dans de bien meilleures conditions visuelles qu'auparavant. Indispensable pour les fans de la première heure !