Test 4K Ultra HD Blu-ray : Star Wars - Les Derniers Jedi

Publié le par la Rédaction



Réaliser une oeuvre faisant partie de la saga Star Wars n'est jamais une mince affaire. Les fans sont et seront toujours au tournant avec des avis souvent virulents. Objectivement, force est de constater que Rian Johnson nous propose une suite du Réveil de la Force qui surprend et divise. Car cette suite demeure très audacieuse en matière de développement. Même Mark Hamill en personne, passant de la légende vivante incarnant l'espoir qu'était Luke Skywalker à ce personnage d’ermite, bourru et quelque peu défaitiste dans l'épisode 8, fut lui-même dérouté. C'est donc dire...

Qu'est-il donc arrivé à Luke Skywalker ? Ce film nous apporte les réponses. Sans doute pas celles que nous imaginions... Mais comme le disait sagement Obi-Wan : "beaucoup de vérités auxquelles nous tenons dépendent avant tout de notre propre point de vue."  Rian Johnson a développé sa propre vision. Voilà tout.

AVRIL 2018.

Ta Ta Ta Taaa Ta-ta ta… Taaaa taaaa Taaaa Ta Ta-ta ta ta-ta.

Il s'agit d'un événement à part entière. Un premier épisode tiré de cette saga fabuleuse qu'est Star Wars débarque enfin au format 4K Ultra HD Blu-ray. Retour immédiat sur les prestations de ce vidéo disque !

Bonne lecture...





NB : Les comparatifs image (compression .jpg, 8-bit) sont strictement à usage illustratif et sont non représentatifs de ce que l'Ultra HD Blu-ray diffusera sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité Vidéo

Star Wars - Les Derniers Jedi a été tourné principalement en 35mm, au format anamorphique (Panavision). Pour des plans singuliers et autres incrustations, des caméras IMAX et numériques (Alexa et Alexa 65) ont été aussi mobilisées et figurent ainsi sur la fiche technique d'IMDB. Fait important : le master intermédiaire a entièrement été supervisé en 4K. Pas de gonflage artificiel à déplorer aujourd'hui et c'est tant mieux. Le film est présenté en 2160p, compression HEVC et technologies HDR; avec du Dolby Vision pour les détenteurs de téléviseurs compatibles et du HDR10 pour les autres.

Première remarque importante : en Blu-ray comme en Ultra HD Blu-ray, difficile de faire la fine bouche. Les prestations visuelles sont au rendez-vous. On notera surtout un rendu profondément argentique sur ce film en parfaite adéquation avec le précédent volet ainsi que la trilogie originale. Les images restent subtilement définies mais jamais sur-piquées. Les effets spéciaux d'ILM sont une nouvelle fois dignes des plus hautes louanges. En bref, une copie globalement très détaillée à l'exception de rares plans légèrement en retrait.

Comparativement à la version Blu-ray, sachez que l'Ultra HD Blu-ray apporte plusieurs nets avantages. Master 4K oblige, on note dans un premier temps un apport de netteté que l'on qualifiera de subtil. Gros et arrières-plans bénéficient de ce voile de netteté supplémentaire. En profitent : les paysages, les effets spéciaux, les visages des protagonistes.... A tout cela s'ajoute un grain 35mm moins hasardeux et plus finement restitué en Ultra HD Blu-ray. L'étalonnage supervisé pour le HDR offre une gamme de couleurs plus épanouie et surtout une intensité lumineuse bien plus marquée. Les explosions, les rayons de soleil, les étincelles et autres éclats de sabre laser tirent clairement leur épingle du jeu en HDR . Mention spéciale aussi aux rouges abyssaux de la salle de trône de Snoke qui font également sensation. Conclusion : une présentation vidéo réellement de toute beauté.





















Qualité Audio

En tant qu'Home-Cinéphiles, la saga Star Wars reste inscrite dans nos souvenirs audio les plus emblématiques. On pense notamment au travail effectué par Gary Rydstrom sur La Menace Fantôme et sa séquence démonstrative de Pod sur Tatooine. Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres...

Malheureusement, cet Episode VIII ne nous a pas totalement convaincu de la même manière. Les raisons sont aujourd'hui connues des Home-Cinéphiles. Pour les conditions particulières de visionnage en vidéo disque à domicile, Disney possède cette tendance à appliquer une réégalisation (parfois sauvage) des mixages cinéma pour s'accommoder aux conditions de visionnage du plus grand nombre voire à la sensibilité des plus jeunes oreilles. Ce processus vient restreindre la transparence globale des fréquences, tout en affectant de manière quelque peu dommageable la dynamique audio. Les forces expressives des sonorités Star Wars, passant de chez Fox à Disney, en subissent malheureusement les frais. Il vous faudra aussi rehausser aujourd'hui de manière drastique le volume sonore de votre amplificateur pour commencer à "ressentir cette bande-son" (mixée très bas). C'est un conseil essentiel si vous souhaitez palper les principaux impacts et autres collisions sonores qui ne manquent pas dans ce huitième volet.

Remarque faite et volume sonore rehaussé par vos soins, le tableau n'est pas tout noir non plus. Disney propose une version originale au format Dolby Atmos (core TrueHD 7.1) qui conserve des atouts, notamment sa mobilisation "multicanal" et spatialisation. Aussi, les scènes les plus emblématiques du film (bataille spatiale inaugurale, confrontation de Rey et Ben face à la garde impériale de Snoke, l'invasion terrestre sur Crait) parviendront à vous impliquer de manière moderne. Mention spéciale à la mobilisation des différents canaux lors des scènes de communications télépathiques entre Rey et Ben au cours desquelles les voix des protagonistes sont mixées de manière particulièrement enveloppante. La présence symphonique de John Williams s'avère elle-aussi digne de louange particulièrement lors de l'intervention (clin d'oeil à une séquence majeure du Retour du Jedi) du Faucon Millenium dans les profondeurs minérales de Crait.

La version française nous est aujourd'hui restituée en Dolby Digital Plus 7.1. Elle subit globalement les mêmes contraintes. Le doublage voix reste pour nous discutable... Bernard Lanneau (voix française de Jeff Goldblum et de Kevin Costner), interprétant aujourd'hui Mark Hamill, on ne s'y fait pas (avis personnel). Désolé.

Un bilan audio quelque peu en deça de nos attentes ... car oui on est très exigent avec Star Wars !





Bonus :

- Commentaire audio de Rian Johnson (VOST)
- "Le réalisateur et les Jedi" : making of (95'23")
- "L'équilibre de la Force" : les choix de Rian Johnson envers la mythologie (10'17")
- "Allumer l'étincelle : la création de la bataille spatiale" (14'23")
- Snoke et les miroirs (5'40")
- Épreuve de force sur Crait (12'56")
- "Andy Sirkis en direct ! (pour un soir seulement)" : comment l'acteur a incarné Snoke (5'49")
- 14 scènes coupées ou rallongées avec commentaire optionnel de Rian Johnson

Conclusion

Que l'on ait aimé ou détester ce huitième épisode, on ne peut aujourd'hui que se réjouir de voir débarquer un volet de cette saga immense qu'est Star Wars en 4K Ultra HD Blu-ray. Avec un master entièrement supervisé en 4K et la présence des technologies HDR10 et Dolby Vision, Disney présente des images 2160p remarquables, allant plus loin que la version Blu-ray standard qui reste tout à fait positive malgré tout. Autre point positif : les bonus. Les prestations audio, manquant de volume sonore et de profondeur de basses, restent pour nous les petits points faibles de ce vidéo disque.

Dans tous les cas, une édition Ultra HD Blu-ray hautement recommandée pour tout fan qui se respecte.