Test 4K Ultra HD Blu-Ray : Bram Stocker's Dracula (Coppola, Master 4K)

Publié le par la Rédaction



Dracula fait partie de ces films dont on ne ressort pas indemne. Francis Ford Coppola proposait en 1992 une adaptation au combien originale du célèbre roman de Bram Stocker. Un film somptueux sur le plan esthétique, porté par une bande-originale elle-même totalement hypnotique. Un classique du cinéma fantastique ! Et quelle élégance...

Dracula de Coppola célèbre en 2017 son 25ème anniversaire. Sony Pictures a profité de cette occasion pour nous proposer une édition Ultra HD Blu-ray du film, tirée d'un master 4K supervisé deux ans plus tôt. Il nous fallait revenir sur les prestations de cette édition qui vient de sortir en France.

Bonne lecture...



NB : Les comparatifs image (compression .jpg, 8-bit) sont strictement à usage illustratif et sont non représentatifs de ce que l'Ultra HD Blu-ray diffusera sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité Vidéo

Dracula de Francis Ford Coppola a fait l'objet de plusieurs éditions Blu-ray Disc. Une première à la qualité hésitante fut commercialisée dès 2007 en France. En 2015, Sony Pictures annonçait avoir effectué une restauration intégrale du film supervisée en 4K. Une nouvelle édition Blu-ray fut alors commercialisée aux USA (mais pas en France) dans une collection qualifiée "Supreme Cinema Serie". Cette nouvelle édition Ultra HD Blu-ray s'appuie sur cet identique master 4K (2015). Elle propose toutefois des images en résolution 2160p, compression HEVC et un étalonnage couleurs supervisé en HDR10.

Note importante avant de commencer : Sony Pictures en remasterisant Dracula en 2015 avait procédé à un recadrage occasionnant une légère perte d'images sur les flancs latéraux et verticaux. Une perte légère, variable selon les scènes, que l'Ultra HD Blu-ray ne vient pas corriger puisqu'il s'appuie sur le même master. Vous pourrez apprécier l'importance de ce recadrage sur l'exemple qui suit (Blu-ray 2007 / Ultra HD Blu-ray 2017). Prêtez attention à la peinture en haut à gauche qui est croppée sur le master 4K. Celui-ci récupère en revanche une légère portion d'image en bas de l'écran (le doigt du Comte).



 

Cette nouvelle édition Ultra HD Blu-ray de Dracula constitue incontestablement la plus belle version du film de Coppola. Elle reprend la qualité des images de l'édition USA remasterisée 2015 tout en offrant une modernisation grâce à la technologie HDR. Sachez dans un premier temps que l'apport pur de définition et de netteté n'est pas exorbitant aujourd'hui entre le Blu-ray USA (2015) et l'édition Ultra HD Blu-ray que l'on a comparé et qui s'appuient tous les deux sur le même master 4K. On décèle simplement un léger voile de netteté (sur les pores de peau des acteurs et actrices, sur les tissus). Mais pas de remise à niveau drastique. Et même si rehaussé, le piqué reste doux sur ce film... En revanche, l'aspect argentique est aujourd'hui bien mieux restitué sur la version UHD. Francis Ford Coppola avait exploité des caméras Arriflex avec des pellicules Kodak. Et on retrouve cette dimension argentique bien plus fidèlement restituée sur cette version 2160p. Il en résulte des images très "cinéma", "filmiques", délicieusement éprouvées. Des images avec du grain qui plairont aux plus cinéphiles d'entre vous.

Aujourd'hui, c'est donc l'étalonnage HDR qui apporte les plus grandes différences. Et croyez-nous elles ne sont pas négligeables ! L'étalonnage HDR redonne à la fois une modernité à cette somptueuse photographie signée Michael Ballhaus et davantage de détails dans les séquences baignées dans l’obscurité. On note surtout des lumières rehaussées (lanternes, bougies...) avec une intensité lumineuse accentuée. Les teintes de peau sont aujourd'hui plus chaleureuses. Mais ce sont aussi les couleurs primaires qui gagnent en vivacité ! On pense aux rouges sanguinaires qui sont plus vifs (la robe du comte pour ne citer qu'elle). Le renfort des contrastes permet d'offrir plus de relief aux nombreux jeux d'ombres fantaisistes. Globalement, les détails sont moins absorbés dans la pénombre et les costumes réalisés par Eiko Ishioka - éléments importants dans l'ambiance du film - sont également mieux mis en avant. Une mise à niveau tout à fait correcte.

Comparaisons ici entre le Blu-ray USA (2015, Master 4K) et l'Ultra HD Blu-ray (2017, Master 4K).

















 

Qualité Audio

Encore une fois, il faudra se tourner vers la version originale pour bénéficier d'une piste remise à niveau. La VF reste limitée au format Dolby Digital 5.1 là où la version originale a tiré profit d'un remixage Dolby Atmos (piste rétrocompatible Dolby TrueHD 7.1).

On pouvait douter de l'apport du Dolby Atmos pour un film de catalogue. Et pourtant croyez-nous : Dracula bénéficie d'une version originale somptueuse !

Cette nouvelle piste sonore va rapidement vous séduire ! D'abord par l'engagement de la bande originale absolument magnifique de Wojciech Kilar. Elle est agréablement ventilée sur les différents canaux, avec ampleur et force. Mais cette piste séduit surtout par l'extrême richesse de ses ambiances ! Les sonorités parfois venues d'outre-tombe viendront très régulièrement chatouiller le spectateur; particulièrement en Atmos. On prendra l'exemple de l'arrivée de Jonathan Harker (Keanu Reeves) dans la demeure du comte. Vers 10 minutes, le tonnerre gronde. On perçoit les cris de loups affamés et d'autres sonorités effrayantes. Une fois dans le château, la salle sera remplie d'effets sonores "atmosphériques" particulièrement réussis.

Mention spéciale aussi à cette séquence du chapitre 2, lorsque Coppola nous emmène dans l'asile d'aliénés en compagnie de Renfield qui parle à son maître invisible. Vous pourrez alors suivre assez distinctement les bourdonnements progressifs d'une mouche qui voltigera dans les différents recoins de votre installation. La suite de l'aventure n'est pas en reste avec les sons d'âmes en lamentations qui viendront régulièrement voyager dans la scène sonore, parfois même au dessus de nos têtes. Il en résulte une bande-son très créative et des sonorités superbement mises en espace. Une excellente piste !

Bonus

Malheureusement, Sony n'a pas intégré le Blu-ray (master 4K) et s'est contenté de nous refourguer le disque Blu-ray 2007 (non remasterisé). C'est fâcheux car les bonus introduits avec l'édition américaine sont aujourd'hui absents.

Les bonus sont donc les mêmes que sur le Blu-ray 15ème anniversaire :

- Le sang, c’est la vie- Making-of (28 minutes)
- Les costumes, Eléments de décor – le style de Eiko Ishioka (14 minutes)
- In-camera – les effets visuels de Dracula (19 minutes)
- Rigueur et folie – visualisation de Dracula (12 minutes)
- Scènes supplémentaires (28 minutes)

Conclusion

Bram Stoker's Dracula constitue un grand classique de cinéma fantastique avec sa photographie, ses ambiances et sa partition terriblement élégantes. Sony Pictures propose avec cette édition Ultra HD Blu-ray une très correcte mise à niveau avec un master 4K de qualité, même si les images restent plutôt douces sur ce film et le grain relativement prononcé. Mention spéciale à la qualité de la version originale remasterisée en Dolby Atmos. On regrette par contre l'absence de nouveaux bonus, une VF Dolby Digital et la présence du Blu-ray 2007 (au lieu du Blu-ray tiré du même master 4K).

Pour les fans de ce film fantastique, il s'agit là de la plus belle présentation du film !