Test 4K Ultra HD Blu-Ray : Le Cinquième élement (USA, Master 4K)

Publié le par la Rédaction



On ne présente plus Le Cinquième élément. Culte pour de nombreux fans, le film de science-fiction de Luc Besson fait toujours partie de la période de gloire du réalisateur. Il est aussi considéré comme le dernier véritable chef-d’œuvre de la filmographie de Besson. On aime le rythme sans temps mort, les effets visuels qui tiennent encore la route et un univers visuel totalement audacieux.

Le film célèbre en cette année 2017 son 20ème anniversaire. Malheureusement, Gaumont n'a pas profité de cet événement sur le marché français pour nous offrir une édition Blu-ray 4K.

Il faut se tourner vers les USA. Sony Pictures a ressorti au mois de juillet le film dans une édition Ultra HD Blu-ray, tirée d'un master 4K.

Le format Ultra HD Blu-ray étant All-Zone et compte tenu de la présence d'une VF (parisienne) en DTS-HD Master Audio 5.1, il nous a semblé judicieux de nous attarder sur les prestations de cette édition que vous pourrez acquérir en import ici.

"Il faut que ce soit Green OK ?"





NB : Les comparatifs image (compression .jpg, 8-bit) sont strictement à usage illustratif et sont non représentatifs de ce que l'Ultra HD Blu-ray diffusera sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité Vidéo

Le Cinquième élément a été tourné en 35mm. Sony Pictures a fait les choses en grand. Le film a d'abord bénéficié d'une remasterisation supervisée en 4K. Une édition Blu-ray s'appuyant sur ce master 4K est sortie en octobre 2015 aux USA. Aujourd'hui, Sony Pictures boucle la boucle avec une édition Ultra HD Blu-ray. Elle s'appuie vraisemblablement sur le même master que le Blu-ray (2015), avec une présentation en 2160p, technologie HDR10 et compression HEVC.

Oubliez la VHS, le LaserDisc, le DVD, le Blu-ray (2009) français signé Gaumont et même le Blu-ray 2015 (USA, Mastered in 4K). Sony Pictures présente avec cette édition Ultra HD Blu-ray américaine la plus belle présentation du film de Luc Besson qui nous ait été donnée de voir. C'est simple : il s'agit d'une véritable redécouverte du cinquième élément! Du pur bonheur pour les cinéphiles !

La version Ultra HD Blu-ray reprend les caractéristiques élancées du Blu-ray 2015, en les maximisant. L'image déjà somptueuse sur le Blu-ray, accuse d'une finesse accentuée. Il y a un apport visible de définition entre le Blu-ray et l'Ultra HD Blu-ray avec des textures plus fines et une accentuation de la lisibilité des plus fins détails d'arrière-plan. Sans atteindre forcément des sommets (le film date de 20 ans et les effets spéciaux commencent à dater), cette version UHD présente un très bon piqué (qui oscille de temps en temps, mais ne faiblit réellement qu'à de très rares instants). L'apport se montrera visible sur les hiéroglyphes, les vêtements, les visages des acteurs, jusqu'aux subtilités de la peau toute bleue de la Diva Plavalaguna. On signale surtout une présentation plus fine et plus dense du grain 35mm original. Cela peut déplaire ! Mais ce grain relativement nerveux fait parti intégrante de la photographie.

A cet apport de définition, s'ajoute surtout un étalonnage couleurs pour le HDR qui apporte un supplément assez considérable aujourd'hui. Le film est depuis longue date réputé pour ses nombreuses fantaisies visuelles. Sans démesure ni dénaturation, le HDR vient accentuer les contrastes de manière subtile. Les lumières présentent globalement plus d'éclat. Les tons de peaux sont plus chaleureux et la vibrance des couleurs plus intense. Un avant et un après avec le Blu-ray qui saute rapidement aux yeux. "Green ? Super green !"















Qualité Audio

Cette édition du 5ème élement dispose d'une version originale au format Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1). Et une version française est également disponible au format DTS-HD Master Audio 5.1 (élément qui a motivé notre intérêt à l'égard de cette édition américaine). La version originale emporte notre préférence même si la VF reste au combien efficace. Le 5ème élément, malgré ses 20 ans d'âge, affiche une véritable jeunesse sur le plan audio. Que du plaisir !

Mark A. Mangini avait été nominé aux Oscars pour le montage sonore du film. Il s'agit d'un voyage acoustique aussi stimulant que l'aventure de Lee-loo. L'univers sonore déployé est brillant. La réponse en fréquence est remarquable. Et c'est surtout la scène sonore qui se montre large et spacieuse quasiment à tous les instants du film. Une activité multicanale quasi permanente couplée à une dynamique excellente ! Nombreuses sont les séquences démonstratives sur ce film. Par exemple, lorsque Lee-Loo plonge pour atterir dans le Taxi de Korben Dallas : sonorités urbaines, sirènes de police et autres courses poursuites : tout est admirable ! La fusillade dans la salle de concert vaut elle-aussi son pesant d'or avec la puissance et la localisation parfaite des impacts et ricochés. BIG BADA BOOM ! Mention spéciale toutefois à la bande-originale - au combien originale - d'Eric Serra. Limpide et large, elle se fond aux sonorités ambiantes avec une qualité de tous les instants.



Bonus

Les suppléments sont présentés en 480p sur le disque Blu-ray :

- The Visual Element
- The Star Element
- The Digital Element
- The Alien Element
- The Fashion Element
- Fact Track
- The Diva
- Imagining the Fifth Element
- The Director's notes (nouvelle interview de Luc Besson en 4K)

Conclusion

Le Cinquième élément date de 20 ans et n'a sans doute pas la fraîcheur des oeuvres numériques récentes. Mais Sony Pictures a fait les choses en grand et très soigneusement. Il s'agit d'une très belle édition Ultra HD Blu-ray qui apporte la plus belle présentation du film qui nous ait été donnée de voir. L'apport comparatif avec le Blu-ray (USA 2015 Master 4K) est indéniable ! Hautement recommandée et disponible en import ici !