Test 4K Ultra HD Blu-ray : Les Gardiens de la Galaxie Vol.2

Publié le par la Rédaction



Retour en juin 2017.

Disney faisait alors partie des rares éditeurs à ne pas s'être engagé sur le terrain des nouveaux disques Ultra HD Blu-ray. Mais une nouvelle allait tout bouleverser. James Gunn, le réalisateur du film Les Gardiens de la Galaxie (Volume 2) chez Marvel, révélait au grand public qu'il faisait depuis plusieurs mois des pieds et des mains auprès de Disney pour éditer son film en Blu-Ray 4K : le seul support à ses yeux capable de retranscrire toute la richesse des couleurs de son long-métrage.

Et Disney l'a fait.

Les Gardiens De La Galaxie, Vol. 2 marque une partie de l'histoire de ce nouveau format vidéo disque. Il s'agit du premier film à sortir en 4K Blu-ray chez Disney, un éditeur réputé pour le soin de ses éditions classiques et grands classiques.

Nombreuses furent vos interrogations à l'égard de cette édition notamment sur l'apport du HDR et de la résolution 2160p. Car le film a certes été tourné à l'aide de caméras 4K et 8K. Mais le long-métrage reste également dépendant d'une masse incalculable de CGI. Et ces CGI sont supervisés, comme c'est encore le cas pour de nombreux long-métrages à Hollywood, en 2K.

Qu'apporte donc cette édition Ultra HD Blu-ray comparativement au Blu-ray ?
Test 4K Ultra HD Blu-Ray : Les Gardiens de la Galaxy (Vol.2) (Master 2K)
NB : Les comparatifs image (compression .jpg, 8-bit) sont strictement à usage illustratif et sont non représentatifs de ce que l'Ultra HD Blu-ray diffusera sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité Vidéo

Les Gardiens de la Galaxy Vol.2 associe des éléments de différentes résolutions natives. L'emploi de la nouvelle caméra Red Weapon Dragon (Vista Vision) qui bénéficie d'un capteur plein format 8K a été confirmé. Des scènes en slow-motion ont aussi mobilisé la caméra Phantom 4K. Mais selon les propos officiels tenus par le réalisateur, le film emprunte aussi des éléments purs 2K. On pense évidemment aux effets visuels. Et comme le film en est pleinement dépendant, c'est un master intermédiaire 2K dont il s'agit aujourd'hui. Ce qui explique la déclaration faite par James Gunn sur sa page Facebook officielle : "L'élément le plus important à propos de cette sortie n'est pas la 4K. L'aspect véritablement différent et incroyable repose sur le High Dynamic Range". Le film a effectivement bénéficié d'un étalonnage couleurs spécifique pour le HDR. C'est cet élément qui a poussé James Gunn à envisager cette première sortie Ultra HD Blu-ray. Cette version, mise à l'échelle en 2160p, nous est présentée au ratio 2.39, profondeur couleurs 10-bit, compression HEVC, avec technologie HDR10.

Ces éléments techniques corroborent pleinement notre ressenti à l'égard des images fournies par cette édition Ultra HD Blu-ray. D'abord, l'apport pur en termes de piqué d'image de cette version 2160p comparativement à la version Blu-ray n'est pas radical. Il subsiste simplement un sentiment accentué de perception de définition. Ce renfort s'explique par l'emploi d'une profondeur couleurs 10-bit, d'un étalonnage différent, et d'une mise à l'échelle effectuée depuis une source 2K professionnelle (soit une qualité de source supérieure à un Blu-ray que vous "upscaleriez"). On note un peu plus de lisibilité notamment sur les arrière-plans et certaines textures. Pas une transformation radicale mais un léger voile de netteté qui mérite quand même d'être souligné. On a pris l'exemple des tuyaux exposés du navire de Quill, des textures bois de Groot et du visage d'une "sex-robot" (échelle 1:1, 2160p).







En revanche, cette version 2160p tire son épingle du jeu grâce à cet étalonnage couleurs supervisé pour la technologie HDR. Elle offre du "peps" et de l'enthousiasme. C'est elle qui apporte des différences. C'est elle qui offre plus de clarté aux images. Et comme cette aventure des Gardiens s'amuse constamment sur le terrain des couleurs flamboyantes et des lumières subtiles, l'emploi de la technologie HDR s'exprime avec brio. Des colorations clairement fantaisistes, vibrantes et saturées comme jamais. La température se veut relativement chaude et les couleurs primaires se montrent "épanouies". La gamme de tons offerte est dantesque. On note un apport d'éclat (les dorures du peuple de Gamora). Les images apparaissent moins ternes que sur le Blu-ray (qui est déjà diablement coloré). Les primaires se détachent parfaitement. Mention spécial au gros travail effectué par les artistes qui nous offrent des paysages aussi variés qu’impressionnants, de Berhert aux profondeurs de la planète d'Ego. Avec le HDR, on aurait pu craindre une sur-saturation des couleurs. Mais ce n'est jamais le cas ici.






Qualité Audio

Cette expérience de couleurs inédite est à coupler à de belles prestations sonores. La version originale nous est proposée au format Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1). Sans atteindre forcément le must absolu, cette piste parvient à s'illustrer avec une scène sonore véritablement multi-canale. L'énergie déployée lors des séquences les plus animées ne manque pas d'entrain. Et comme ces scènes animées sont nombreuses...

Il ne faut pas attendre de longs-instants pour se rendre compte que l'activité multicanale qui va être déployée sur ce titre ne manque pas d'ambition. Le générique d'entrée fait figure à lui seul de démonstration. Les déambulations des héros sont nombreuses. La confrontation avec la gigantesque pieuvre est restituée avec du poids et de la profondeur sonore. Plus tard, la course-poursuite de nos héros contre la flotte dans l'espace, ainsi que dans le champ d'astéroïdes, sera l'occasion à cette version originale de déployer une animation vive, mobilisant tous les canaux. Une sensation de vitesse s’installe alors. La piste n'hésite pas à déplacer les sons dans l’espace avec précision. Une belle expérience... malgré le fait que l'on ait perçu un manque de transparence dans la réponse en fréquence. La VF est proposée au format intermédiaire Dolby Digital Plus 7.1, ce qui devrait contenter le plus grand nombre. Et elle s'en sort bien créant même une surprise avec des sonorités restituées avec une franche clarté.



Bonus

- Introduction du film par James Gunn
- Commentaire audio de James Gunn
- Dans la chaise du réalisateur (HD - 8.37 minutes)
- Tournée de retrouvailles : la musique du film (HD - 7.37 minutes)
- Planètes vivantes et arbres parlants : les effets visuels du film (HD - 10.44 minutes)
- Showtime : la distribution du film (HD - 10.41 minutes)
- Bêtisier (HD - 3.41 minutes)
- 4 scènes coupées ou rallongées
- Clip video : "Guardians Inferno" par The Sneepers et David Hasselhoff (HD - 3.35 minutes)

Conclusion

Les Gardiens De La Galaxie, Vol. 2 restera marqué dans l'histoire comme la toute première édition Ultra HD Blu-ray signée du géant Disney. Cette édition apporte un "plus" par rapport au Blu-ray équivalent essentiellement au travers l'usage de la technologie HDR, qui permet de retranscrire une palette plus large de couleurs. S'agissant d'un film totalement fantaisiste sur ce terrain, la technologie HDR apporte une claire amélioration. C'est moins le cas pour la pure définition, les effets spéciaux ayant été supervisés en 2K. Mais ne boudons pas non plus notre plaisir : cette édition UHD reste objectivement positive, surtout si vous disposez d'un diffuseur HDR capable de restituer de forts contrastes.