Test 4K Ultra HD Blu-ray : Passengers (Tournage 6.5K, Master 4K)

Publié le par la Rédaction



Un film romantique, sous des allures de science-fiction moderne. Oui ! Il y en aura pour tous les goûts avec Passengers.

Ce film réalisé par Morten Tyldum est un voyage spatial explorant une thématique : celui de l'instant présent et de notre confrontation avec la solitude et la technologie. Des thèmes profonds - sur le papier - qui malheureusement sont traités de manière assez légère. Légèreté que l'on pardonne toutefois. Car on passe tout de même un bon moment avec une histoire touchante et un duo formé par Jennifer Lawrence et Chris Pratt qui fonctionne bien à l'écran.

Passengers mobilise notre intérêt car il remplit les caractéristiques d'un titre Ultra HD Blu-ray idéal avec un processus de création entièrement supervisé en 4K.

Cette édition Ultra HD Blu-ray fournit-elle réellement des différences perceptibles avec l'édition Blu-ray équivalente ?

Notre avis complet sur ce vidéo disque est ici.

Test 4K Ultra HD Blu-Ray : Passengers (Master 4K)

Test 4K Ultra HD Blu-Ray : Passengers (Master 4K)

Qualité Vidéo

Passengers constitue un candidat idéal pour le format Ultra HD Blu-ray. Le film a été tourné à l'aide de la caméra numérique Arri Alexa 65 qui bénéficie d'un capteur plein format et qui autorise l'enregistrement de vidéos en 6.5K. Le master intermédiaire a été supervisé intégralement en 4K. Le film a également été présenté dans les salles obscures compatibles dans une version étalonnée en HDR. Ce sont des caractéristiques techniques qui répondent parfaitement aux critères d'une prometteuse édition Ultra HD Blu-ray.

Prometteuse ? Non ! Il s'agit d'une excellente édition ! Passengers, présenté sur ce vidéo disque en 2160p (HDR10), délivre des images démonstratives. Elles reflètent les vraies capacités de ce nouveau format vidéo disque. La définition est extrêmement aiguisée. Le rendu des détails est cristallin sur cette version. La texture des peaux et les gros plans portés sur le visage de Jim et Aurora affichent beaucoup de finesse. Cela en devient même déroutant. On parvient presque à déceler les traces de maquillage, parfois abondantes, des acteurs. Un piqué exceptionnel. Il en est de même pour les vêtements, les objets décoratifs, les sols, la décoration des suites et autres restaurants équipant l'Avalon. On a affaire à une netteté redoutable des premiers-plans jusqu’aux derniers. L'utilisation de la caméra Arri Alexa 65 (The Revenant) y est pour quelque chose. Un aspect renforcé par l'utilisation d'un DI 4K.

Sur le registre de la netteté, l'Ultra HD Blu-ray apporte un franc supplément par rapport à l'édition Blu-ray en allant restituer des détails supplémentaires inhérents à la captation et qu'aucun upscaling ne pourra jamais recréer. Des différences flagrantes sur les textures de peau, les objets, les cheveux des acteurs... Prenez l'exemple de ces gros plans (échelle 1:1, 2160p) :





La colorimétrie est axée sur des tons que l'on qualifiera de solaires avec des dominantes ocres et orangées. La température des couleurs est plutôt chaude sur ce film. Contrairement à d'autres éditions, l'étalonnage HDR sur ce titre n'apporte pas de changement virulent ou percutant par rapport à la version SDR. Il s'agit surtout de restituer plus de nuances avec un usage du High Dynamic Range effectué dans la subtilité. Cette version HDR10 n'en reste pas moins efficace. Elle dégage plus de nuances, renforce les contrastes couleurs, tout en accentuant la perception de définition. Les lumières apparaissent avec plus d'éclat tout comme les hologrammes. Les tons de peau eux-aussi paraissent un peu plus chauds et naturels, moins jaunâtres. HDR et apport de résolution, tous deux combinés, permettent aujourd'hui au film d'être présenté sous les meilleures conditions.






Qualité Audio

La version originale de Passengers bénéficie du format Dolby Atmos, une piste rétrocompatible Dolby TrueHD pour les personnes non équipées. Le film est assez sobre sur le plan de l'action pure. Mais il débute de façon intense avec la traversée fatale de l'Avalon dans le champ d'astéroïdes. Mention spéciale ici à la dynamique générale. L'auditeur se voit confronté à des impacts sonores puissants et qui sont, sur le plan de la narration pure, lourds de conséquence. Le film s'achève aussi dans une forme semi-chaos où l'usage des basses ne manque pas d'entrain. On appréciera notamment la puissance évocatrice du réacteur lors du dernier acte. Au-delà de ces instants de montées en puissance, il s'agira pour la grande majorité des scènes de plonger le spectateur dans une ambiance sonore futuriste et immersive. Et la mission est exécutée avec efficacité. Les voix sont également bien tenues. Ces brillantes qualités s'illustrent aussi dans ce formidable sentiment d'enveloppement des haut-parleurs surround, en particulier lorsque Jim communique avec l'intelligence artificelle du navire. Les silences eux-aussi ont une importance, en amplifiant les sentiments d'isolement du protagoniste. Les amateurs de VF devront quant à eux se contenter d'une version en Dolby Digital 5.1, qui certes ne démérite pas, mais peine tout de même à la comparaison. D'ailleurs la VF au format DTS-HD Master Audio existe. Elle est inclut dans sur le disque Blu-ray.





Bonus

L'édition française intègre les versions Blu-ray 3D, Blu-ray et une copie numérique. On retrouve aussi :

- 8 scènes coupées (HD - 9.49 minutes)
- Le casting de Passengers (HD - 10.39 minutes)
- L'espace à l'écran : les effets visuels de Passengers (HD - 7.26 minutes)
- Sur le tournage avec Chris Pratt (HD - 4.19 minutes)
- La création de l'Avalon (HD - 9.35 minutes)
- Bêtisier (HD - 4.23 minutes)
- Réservez votre traversée (HD - 4.40 minutes)

Conclusion

Si le voyage spatial de Passengers ne marquera peut-être pas de manière indélébile le cœur des amateurs de grande science-fiction, il aura au moins eu le mérite de nous offrir une édition Ultra HD Blu-ray visuellement impeccable et impressionnante. Tourné en 6.5K, masterisé en 4K, Passengers est une révélation en Ultra Haute Définition et HDR.

Un TOP image.