Test Blu-Ray : No Pain No Gain

Publié le par la Rédaction



Synopsis

À Miami, Daniel Lugo, coach sportif, ferait n'importe quoi pour vivre le "rêve américain" et profiter, comme sa clientèle fortunée, de ce que la vie offre de meilleur : maisons de luxe, voitures de course et filles de rêve... Pour se donner toutes les chances d'y arriver, il dresse un plan simple et (presque) parfait : enlever un de ses plus riches clients et... lui voler sa vie. Il embarque avec lui deux complices, Paul Doyle et Adrian Doorbal, aussi influençables qu'ambitieux. NO PAIN NO GAIN s'inspire de l'histoire incroyable mais vraie de ces trois kidnappeurs amateurs qui, à la recherche d'une vie meilleure, se retrouvent embarqués dans une série d'actes criminels qui dégénèrent rapidement... Rien ne se déroule jamais comme prévu.

Michael Bay est certes connu pour ses blockbusters destructeurs que sont les différents volets de la saga Transformers. Mais il est également capable de mettre en scène des petits films et de façon inspirée. Et No Pain No Gain en fait partie, à nos yeux. Inspirée d’une histoire vraie - une extorsion qui a profondément mal tourné dans le milieu culturiste - cette comédie à l’humour noir dresse joliment le portrait des excès et la perversion d’une culture que Michael Bay contribue souvent dans ses longs-métrages à ériger. Ce film est décapant. Détonnant. Il s’agit d’un pamphlet sur les mirages du rêve américain au cours duquel Michael Bay ne fait preuve presque d’aucune réserve. Cette attitude décomplexée s’illustre par des plans audacieux et de toute beauté. La bande son est excellente et le trio d’acteurs mené par Mark Walhberg et Dwayne Johnson fait des étincelles. Donc une aventure aberrante, certes, mais mise en scène de façon jouissive. On aime !

Caractéristiques

Vidéo : Transfert 1080p24, MPEG-4 AVC (Débit moyen de 26952 kbps) / Format 2.40
Audio : Anglais en Dolby TrueHD 7.1 (Débit moyen de 4443 Kbps / Encodage 24-bit), Français, Italien, Allemand et Espagnol en Dolby Digital 5.1 (640 kbps)
Sous-titres : Danois, Allemand, Français, Anglais, Italien, Espagnol, Néerlandais, Norvégien, Suédois...

Qualité Vidéo

Le tournage de No Pain No Gain a été réalisé principalement en 35mm. Toutefois, Michael Bay est un cinéaste audacieux, adepte des plans et cadrages originaux et des montages rythmés de façon épileptique. Cette originalité, on la retrouve de nouveau dans ce long-métrage au cours duquel Bay a pu exploiter d’autres moyens de captation tels que des caméras GoPro, reflex Canon et autres caméras numériques Red Epic. Au total, 30 caméras ont été utilisées. On note aussi la présence de somptueuses scènes en slow-motion. Elles ont été réalisées en numérique, grâce à la caméra Phantom HD Gold. Le film nous est présenté en 1080p. Il est tiré d’un master 2K, tout en adoptant le format cinemascope 2.40:1.

Paramount, l’éditeur, nous délivre une présentation totalement impeccable, vierge de tout défaut. On retrouve le côté flashy et très californien des précédents longs-métrages du metteur en scène, un style qui se caractérise principalement par des couleurs qui demeurent très chaudes, solaires et saturées (sans excès toutefois). Le niveau de définition est superbe avec des détails qui impressionnent sur presque chaque séquence du film. Les textures faciales resplendissent. Sueur et éclaboussures sanguines nous sont restituées dans leurs moindres détails. Le niveau de noir est lui aussi agréable et aucun artefact de compression n’est à déplorer aujourd’hui. Mention spéciale de nouveau aux superbes séquences en slow-motion qui impressionnent et cela dès l’entame du film. Une présentation impeccable donc !

Qualité Audio

Les films signés Michael Bay sont le plus souvent accompagnés de bandes-son démonstratives, associées à une dynamique ravageuse et des canaux surround très sollicités. Michael Bay a placé avec No Pain No Gain la barre très haute. Le mixage a été réalisé en 7.1 canaux. La version originale nous est présentée au format Dolby TrueHD 7.1. Et il s’agit d’une piste phénoménale ! Exaltante même. On y retrouve dans un premier temps des basses lourdes et profondes qui s’illustrent sur les scènes de slow-motion et sur quelques autres séquences notamment celles se déroulant dans un club de strip-tease. La musique est très bien ventilée sur les différents canaux. Les voies surround proposent un mélange harmonieux et immersif entre effets musicaux, ambiances et objets sonores singuliers. On tombe très rapidement amoureux du sentiment de volume et d’incisivité qui se dégage de cette piste, forte d’un débit moyen que nous avons mesuré à 4.4 Mbps. Une superbe expérience. Côté VF, pas de changement en 2014 pour Paramount. On retrouve un encodage Dolby Digital 5.1 conventionnel (640 kbps). Moins d’impact, moins de force, moins de percussion… même si dans l’ensemble cette VF reste dynamique et très impliquée sur le terrain multicanaux.

Bonus

Au Top : No Pain No Gain par Michael Bay (HD - 57.10 minutes)
Un making-of complet, de près d’une heure. Il est possible de le consulter en lecture enchaînée ou par l’intermédiaire des petites sections suivantes :
- Toujours une histoire vraie : l'affaire fait les gros titres
- Retour aux sources : le point de vue de Michael Bay
- Rêveur américain : Daniel Lugo
- Complètement fou de Dieu : Paul Doyle
- Le sale boulot : Adrian Doorbal
- Crime sans victime : Victor Kershaw
- Diamants bruts : décors naturels
- La réalité dépasse la fiction : la police

On a apprécié particulièrement le second module, qui aborde l’aspect technique du tournage, l’utilisation des caméras numériques et le style effréné de Michael Bay.

Conclusion et Screenshots HD


Michael Bay signe avec No Pain No Gain un film atypique sur la culture américaine dans ses traits les plus pervers tout en délivrant du grand spectacle, avec de l’humour corrosif. Sur le plan technique, cette édition Blu-ray est quasi parfaite avec un transfert 1080p de toute beauté, une VO Dolby TrueHD particulièrement agitée et un making-of d’une heure très complet. Seule l’absence de VF en HD est à regretter. Une édition Blu-ray hautement recommandée par la rédaction.

Commandez le Blu-ray du film No Pain No Gain sur Amazon.fr

Screenshots HD (Extraits redimensionnés en 1280 x 720 pixels et encodés au format .jpg)

Test Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No GainTest Blu-Ray : No Pain No Gain