Test Blu-Ray : TimeScapes

Publié le par la Rédaction



Synopsis : TimeScapes is the debut film from award-winning cinematographer and director Tom Lowe. The film features stunning slow-motion and timelapse cinematography of the landscapes, people, and wildlife of the American South West. Lowe spent 2 years roaming the Southwest in his Toyota pickup truck shooting the film.

Le parcours de Tom Lowe est totalement fantastique et fait envie tous les vidéastes et photographes amateurs. Tom Lowe est un américain, totalement inconnu du grand public, qui se fait d’abord remarqué en publiant sur Vimeo de jolis Timelapses, générant quelques milliers de vues, une réussite qui fait germer en lui le projet d’un long-métrage. S'entretenant avec le compositeur et producteur Nigel John Stanford, le projet prend forme et se voit sponsorisé par Canon. Tom Lowe va pouvoir se consacrer à plein temps à sa passion et réaliser son premier long-métrage. Le rêve quoi !

Le projet prend forme. Durant deux ans, Tom Lowe va parcourir le sud-ouest des Etats-Unis, mini de reflex Canon et de caméras numériques Red pour réaliser son premier long-métrage, entièrement constitué de Timelapses et de séquences en slow-motion. La particularité du film est d’avoir été tourné en 5K. Les séquences en slow-motion ont été réalisées à l’aide de la caméra Red Epic et les Timelapses à l’aide de reflex Canon, 5D Mark II principalement.

Il s’agit d’un petit film en termes de budget, un film personnel, qui n’a pas l’envergure d’un projet hollywoodien. Mais ce film vaut absolument le détour par la qualité exceptionnelle de sa photographie. TimeScapes a de même marqué l’histoire de l’ultra haute définition puisqu’il fut le premier long-métrage à être commercialisé sur Internet en version 4K. Esthétiquement, le film s’inscrit dans la lignée des oeuvres de Ron Fricke (Baraka, Samsara) pour lequel Tom Lowe voue une certaine idolâtrie. Le film peut se définir en tant que voyage visuel méditatif, sans parole. La photographie est absolument exceptionnelle et ne manquera pas de vous émerveiller. D'autant plus si vous êtes amateurs d'astrophotographie...

Caractéristiques

Vidéo : Transfert 1080p24, MPEG-4 AVC (Débit moyen de 34990 kbps) / Format 1.78
Audio : Dolby Digital 5.1 (448 kbps)
Sous-titres : Aucun

Qualité Vidéo

Petit projet, Timescapes rivalise, et de loin, par la qualité des images qu’il déploie, avec les plus grands. Pour les Timelapses, le Canon 5D Mark II est capable pour rappel de produire des photographies au format RAW 14-bit en 5.2K de résolution. Pour les séquences en slow-motion, elles ont été réalisées à l’aide de la caméra numérique Red Epic 5K, rendue célèbre dans le cadre du tournage de The Hobbit de Peter Jackson ou de Prometheus de Riddley Scott. TimeScapes a entièrement été édité et finalisé en 4K. L’étalonnage des couleurs a été confié au studio Light Iron Hollywood par le coloriste Ian Vertovec (Social Network...). Du lourd en somme !

Seul reproche que l’on pourrait faire à ce long-métrage : sa courte durée, d’environ 48 minutes. Vraiment, TimeScapes vaut le détour si vous êtes amateurs de belles images, et de productions ultra haute définition. Les mots nous manquent pour décrire les prouesses réalisées par Tom Lowe. C’est tout simplement fantastique. Il faut le voir pour le croire. Que vous soyez photographe, vidéaste, amoureux de la nature, amateur de documentaires, ou curieux à l’égard des nouvelles technologies numériques, ce film est fait pour vous. L’utilisation des dolly motorisés est impressionnante. Les paysages traversés sont à couper le souffle. Les timelapses nocturnes, avec ciel étoilé sur fond de Voie Lactée, sont à ce point exceptionnels qu’ils pourraient être perçus surréalistes.

Le film nous est présenté sur cette édition spéciale en résolution 1080p, au ratio 1.78, avec des images qui occuperont l’ensemble du cadre de votre diffuseur. L’encodage a été réalisé au format MPEG-4 AVC, avec un bitrate moyen que nous avons mesuré à 34990 kbps. S’il demeure quelques défauts de compression, avec de mineurs artefacts visibles de-ci de-là, rien de réddhibitoire aujourd’hui. Le niveau de définition est excellent - naturellement. Il varie tout de même en fonction de la nature des scènes, avec des images qui paraissent plus veloutées sur les séquences slow-motion tournées en Red Epic, et plus piquées, incisives, sur les séquences en Timelapse. Quoi qu’il en soit, les prestations demeurent excellentes, et les couleurs absolument remarquables sur toute la durée du documentaire.

Qualité Audio

Bon, on ne va pas vous mentir. On s’attendait à de meilleures prestations côté audio. Le format Blu-ray Disc autorise de restituer du son numérique lossless, sans perte compressive. Malheureusement, on ne retrouve aujourd’hui qu’une piste Dolby Digital 5.1, encodée au format 448 kbps. Un peu dommage. Mais bon.La bande-son ne repose toutefois que sur la construction musicale avec une bande-originale signée Nigel John Stanford, qui accompagne avec brio les images fabuleuses de Tom Lowe, leur offrant une dimension quelque peu impressionniste. Un paysage sonore exclusivement musical donc, qui s’approprie, sans trop en faire, l’ensemble de votre espace d’écoute. Pas de franche déception mais on aurait souhaité une piste DTS-HD c’est certain...

Bonus

- Commentaires audio du réalisateur Tom Lowe

- The Making-of Timescapes (HD - 18.28 minutes)
Un excellent documentaire pour comprendre comment est né le projet Timescapes et surtout de quelle manière il a été réalisé. De nombreuses photographies de tournage sont proposées, en plus des interviews du réalisateur et du producteur. Seul regret : l’absence de sous-titrage FR.

- Behind the music (HD - 13.24 minutes)
Nigel John Stanford adopte dans ce projet à la fois la casquette de producteur et de compositeur. Il nous explique ici comment a été conçue et composée la bande-originale (sur ordinateur).

- Production Photos (HD - 6.31 minutes)
Superbe document, où on retrouve un diaporama de photographies nous plongeant dans les coulisses du tournage.

Conclusion et Screenshots HD


TimeScapes est un fabuleux projet et un film véritablement exceptionnel à visionner. Photographes, vidéastes, amateurs de nouvelles technologies, amoureux de la nature... vous y retrouverez votre compte. D'autant que ce film - fruit d'un projet personnel - a été entièrement finalisé en 4K. Un Blu-ray hautement recommandé par la rédaction.

A noter qu’en plus du traditionnel Blu-ray, ce documentaire est également disponible en 4K, au format Cineform, codec intermédiaire habituellement réservé aux professionnels et à la post-production et même en version intermédiaire 2560 x 1440 pixels pour les détenteurs de moniteurs compatibles. En bref, vous avez le choix !

Commandez le Blu-ray de Timescapes sur le site officiel du film

Screenshots HD (Extraits redimensionnés en 1280 x 720 pixels et encodés au format .jpg)

Test Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapesTest Blu-Ray : TimeScapes