Test 4K Ultra HD Blu-Ray : Baywatch - Alerte à Malibu

Mercredi 08 Novembre 2017 à 16h37 par la Rédaction


A l'instar des dernières interventions de David Hasselholff dans les médias, Baywatch - Alerte à Malibu est un film plein d'auto-dérision. Une fois cet argument bien assimilé, on passe plutôt un bon moment en dépit d'une intrigue totalement inintéressante.

Seth Gordon propose une série B où tous les pires clichés du genre sont réunis. On s'amuse devant des situations improbables et devant l’absurdité de cette équipe de nageurs sauveteurs. Tout en admirant les décolletés... Un bel hommage à la série originale ? On vous laissera juger.

Synopsis

Le légendaire sauveteur Mitch Buchannon est contraint de s’associer à une nouvelle recrue, Matt Brody, aussi ambitieux que tête brûlée ! Ensemble, ils vont tenter de déjouer un complot criminel qui menace l’avenir de la Baie…



Qualité Vidéo

Baywatch a été tourné en numérique à l'aide de caméras Arri Alexa XT Plus (3.2K). Le film a été supervisé par l'intermédiaire d'un master de résolution 2K. Paramount propose une version 2160p bénéficiant d'un étalonnage optimisé pour le HDR (HDR10) et une compression HEVC.

Si l’on met de côté certains effets spéciaux qui font quelque peu "série B", il s'agit d'un transfert à la pointe. Il ravit par ses couleurs endiablées et une colorimétrie estivale. De nombreuses séquences en extérieur jour affichent une luminosité idéale. Le piqué de l'image n'est pas en reste. Il présente une superbe densité. Le rendu est clinique, numérique et sans grain. Mention spéciale aux rouges emblématiques des maillots de bain féminins qui présentent une superbe saturation. Globalement on est en face d'images pop et étalonnées de manière estivale.

Comparativement au Blu-ray qui est déjà d'excellente qualité, l'Ultra HD Blu-ray apporte un gain de définition pleinement perceptible : plages sablonneuses, décolletés, corps sculptés à la perfection s'affichent d'une manière plus fine et détaillée. Mais c'est surtout l'étalonnage couleurs qui apporte d'importantes nuances. On a noté une vibrance bien plus accentuée sur les couleurs primaires. A cela s'ajoute un renforcement global des contrastes et des teintes de peau qui sont également bien plus chaleureuses. Attention aux excès car sur certains plans, c'est limite limite (presque écrevisse...). En tous cas, un apport HDR qui accentue le caractère "tape à l'oeil" du film et de ses actrices.








Qualité Audio

Baywatch nous est présenté en version originale au format Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1). Le mixage est assez classique dans sa forme. Il sollicite avant tout la scène frontale avant. Elle est large et spacieuse tout au long du film. La lecture des voix est transparente sur le canal central. Mais c'est surtout la bande-originale qui tire son épingle du jeu. Elle est déployée sur la scène sonore avec un enveloppement plus énergique et convaincant. Mention spéciale à cette BO faite de titres sympathiques allant de "No Lie" (Sean Paul) au plus kitch "Say You, Say Me" (Lionel Richie). L'enveloppement musical est pleinement multicanal et les auditeurs le ressentiront. Quelques scènes d'action font preuve d'un engagement plus prononcé de la dynamique notamment les explosions des feux d'artifice et autres moteurs des scooters de mer. La version française, moins vigoureuse sur les portions musicales, n'est proposée qu'en Dolby Digital 5.1.

Bonus

- A la rencontre des sauveteurs (HD - 21.36 minutes)
- Cascades et entraînement (HD - 9.09 minutes)
- Poursuivre l'héritage (HD - 9.27 minutes)
- Scènes coupées et versions longues (HD - 9.09 minutes)

Conclusion

Baywatch - Alerte à Malibu n'est sans doute pas le film de l'année. Mais il sait s'apprécier avec ses qualités et surtout sa bonne dose d'auto-dérision. Techniquement, le film s'en sort bien visuellement, avec une édition 4K Blu-ray qui apporte un clair avantage sur l'édition Blu-ray classique avec des couleurs plus riches et plus tape à l'oeil. Si vous avez apprécié le film au cinéma, c'est vers cette édition 4K qu'il faut se tourner.