MAJ : L'édition vidéo physique en pleine tourmente : Un appel lancé par 50 éditeurs !

Publié le par la Rédaction

Mise à jour le



MAJ du 12.06.2020 : L’ “Appel des 50” devient officiellement l’ “Appel des 60” avec le ralliement de 10 nouveaux éditeurs comprenant notamment Arte Éditions, Le Pacte, Éditions Montparnasse, Citel mais aussi Program Store, Survivance, et Lionheart.

 

 

En pleine tourmente, l'édition vidéo physique rassemblant notamment les formats Blu-ray et 4K Ultra HD Blu-ray, a pleinement souffert de l'épidémie de COVID-19. Plus que jamais à la rédaction, nous défendons la vidéo physique, notamment le format le plus haut de gamme 4K Ultra HD Blu-ray, gage de la préservation et transmission du patrimoine cinématographique.

La période de confinement que nous venons de vivre a permis aux offres VOD et SVOD de conquérir un plus large public. Mais le COVID-19 a aussi révélé les failles de cet écosystème dématérialisé avec une dégradation significative de la qualité du streaming au profit du télétravail. Cela a permis de révéler que les éditions Blu-ray et 4K Ultra HD Blu-ray sont les seules véritables solutions garantissant de hauts bitrates vidéo et audio, des variables plus que jamais primordiales pour les Home-Cinéphiles équipés souhaitant profiter du plein potentiel de leurs installations, en toutes circonstances.

C'est dans ce contexte de difficulté pour toute la chaîne de l'édition vidéo qu'un appel a été lancé par 50 éditeurs vidéo en France. Ce collectif a exprimé l’inquiétude de toute cette filière. Le constat est inquiétant : le marché a perdu près de 75% de ses ventes potentielles du fait des effets du confinement. Et la vidéo physique pourrait perdre "entre 30 et 40% de sa valeur commerciale, du fait de la grave crise que nous traversons."

De Studiocanal à Seven7 en passant par Wild Side et Metropolitan, ce collectif lance cet appel aux pouvoirs publics :

"Nous demandons aux pouvoirs publics un plan de sauvegarde avec la création d’un budget spécifique de sauvegarde pour la culture, incluant notamment l’univers de la vidéo physique, en plus des exploitants, des distributeurs ou des producteurs. Le CNL l’a fait pour une autre filière liée au support physique, le livre, avec la création d’un plan d’urgence de 5 millions d’euros, en plus des aides sélectives.

En plus d’un plan de sauvegarde, un plan de relance doit parallèlement être mis en route, avec des actions nationales à mener sur la vidéo par tous ses acteurs (éditeurs, prestataires, points de vente, festivals), pour faire exister encore plus pleinement le support physique.

Nous, éditeurs vidéo indépendants, sommes prêts à nous réinventer comme nous le faisons déjà depuis des années, pour faire exister le cinéma d’hier, d’aujourd’hui et de demain en éditions vidéo physique. Cela, nous le répétons, en complément des mille et une autres manières de voir des films."

Merci de relayer #VideoForeverAppelDes50