Test 4K Ultra HD Blu-Ray : Independence Day (Tournage 35mm, Master 4K)

Mercredi 18 Octobre 2017 à 10h26 par la Rédaction


Film événement de 1996 réalisé par Roland Emmerich, Independence Day s’est imposé avec un succès colossal aux Etats-Unis et dans le monde entier. S’appuyant sur des images inconscientes et des peurs primales universelles, Independence Day reste avant tout un spectacle dans la tradition du genre « pop corn movie » américain. Roland Emmerich a su mélanger les genres du film de science-fiction, de guerre et de catastrophe, un mélange dévastateur...

Il s'agit surtout d'un film que vous avez sans doute acquis en LaserDisc, puis en DVD, puis en Blu-ray... Alors quand Fox nous ressort une nouvelle édition Ultra HD Blu-ray avec un label "remasterisé en 4K", il est logique qu'une certaine suspicion se fasse ressentir.

On répond avec ce test à vos interrogations :

- Le film a-t-il réellement bénéficié d'une remasterisation 4K ?
- Cette version 2160p HDR apporte-t-elle des améliorations nettes et franches par rapport à l'édition Blu-ray de 2016 ?
- Qu'en est-il du son ?

On vous délivre notre avis.

Test 4K Ultra HD Blu-Ray : Independence Day
NB : Les comparatifs image (compression .jpg, 8-bit) sont strictement à usage illustratif et sont non représentatifs de ce que l'Ultra HD Blu-ray diffusera sur votre écran UHD HDR calibré.

Qualité Vidéo

Independence Day a été tourné en 35mm. Le film a bénéficié d'une remasterisation supervisée en 4K à l'occasion de la célébration de son 20ème anniversaire en 2016. C'est sur la base de ce master 4K que s'appuie cette version 2160p HDR. Le gain qualitatif est remarquable. Le Blu-ray de 2016 marquait déjà un gain avec la première édition sortie en 2008. On y retrouvait une colorimétrie ajustée, un léger recadrage, et surtout un piqué mis à neuf grâce à un scan des négatifs originaux opéré en 4K. Et bien comparativement au Blu-ray 2016 (tiré du même master), la version 2160p HDR va encore plus loin.

On y a noté un apport de netteté suffisamment marqué pour être signalé. Preuve que les négatifs 35mm ont un potentiel de résolution important... Les textures apparaissent à l'écran plus fines et détaillées. Les gros plans mais aussi les plus fins détails d'arrière-plan. Un apport de netteté remarquable et clairement appréciable !

Mais il y a deux autres registres sur lesquels la version UHD tire son épingle de jeu : la restitution du grain argentique et la colorimétrie. Clairement, la version 2160p, grâce son apport de résolution et l'utilisation du codec de compression HEVC, offre une restitution vraiment plus fine du grain argentique original. Un aspect granuleux qui peut déplaire... mais qui devrait être apprécié chez la plupart des home-cinéphiles attentionnés. Surtout, l'étalonnage couleurs supervisé pour le HDR10 offre un rendu clairement modernisé et vibrant. Les visages des acteurs profitent de plus de chaleur. Il y a aussi un supplément d'éclat sur les plans lumineux en extérieur jour. Les ciels reprennent de la vie. Les noirs sont débouchés. Les couleurs bénéficient surtout d'une vibrance accentuée - légitime  ? (c'est un débat) - mais qui apporte une modernité.

Tout ceci étant dit, le film de Roland Emmerich ne date pas d'hier. La version 2160p restitue l'oeuvre avec ses défauts d'époque. On a noté la présence de nombreux plans "mous", accusant d'une définition parfois flageolante. Surtout les effets spéciaux ne sont plus comparables avec ce que l'on est aujourd'hui capable de produire en CGI. Et cette version 2160p nous le rappelle avec encore plus de force que le Blu-ray. Les scènes avec les incrustations des gros vaisseaux aliens font un peu mal aux yeux, il faut l'avouer. Mais cela reste pour nous une très belle présentation d'Independence Day.



Et en échelle 1:1, 2160p :



Qualité Audio

La Fox propose sur cette édition Ultra HD Blu-ray une piste inédite d'Independence Day proposée en version originale au format DTS:X (avec un noyau DTS-HD Master Audio 7.1 lui-même inédit en vidéo disque). Clairement : on a été agréablement surpris par les qualités de cette piste son. Non seulement elle bénéficie de l'exploitation de canaux supplémentaires. Mais elle semble avoir fait l'objet d'un traitement au niveau de la gamme dynamique qui s'est montrée assez surprenant. Il y a une énergie retrouvée, une forme d'agressivité acoustique assez jouissive et inédite. Cette piste DTS:X va plus loin que les versions originales d'Independence Day fournies avec les précédents Blu-ray.

Cette puissance vient s'illustrer dès les toutes premières secondes du film avec l'apparition du générique de début, lorsque les lettres des studios et du titre Independence Day viennent s'afficher et s'éclater avec une forme d'effets 3D. Il y des effets de "blast/flash sonores" incroyables à ce moment, qui viennent d'emblée foudroyer votre espace d'écoute. La suite du film est de même acabit avec une très belle réponse fréquence, des sonorités puissantes et agressives sur les scènes de grande dévastation. Par exemple, lorsque les vaisseaux extraterrestres débarquent dans l'atmosphère de la Terre. La séquence est accompagnée d'un grondement lourd et d'un poids sonore qu'il faut absolument expérimenter. Cela manque peut-être parfois de subtilité. Mais on est dans un film de Roland Emmerich après tout...

On notera surtout une très belle exploitation du paysage multicanal. Elle s'illustrera avec les avions de chasse qui se déplaceront dans votre espace sonore avec une efficace directionnalité. Mention spéciale aussi à la première attaque extraterrestre lorsque les premiers gros rayons verts viennent détruire les villes de manière quasi instantané. L'ampleur des sons est tout simplement colossale. Une agréable surprise ! C'est une piste DTS:X qui va mettre à rude épreuve votre installation, croyez-nous ! La VF DTS 5.1 fait correctement son travail, certes, mais elle ne tient pas à la comparaison. On précise à propos de la VF que l'inversion des canaux surround dont souffraient les précédentes versions vidéo disque a été rectifiée. Donc : TOP SON (en VO).


Bonus

Le film est disponible dans sa version cinéma et version longue en 4K. L'édition Blu-ray du film (inclus dans le combo) reprend également les deux versions mais avec une version originale limitée à du DTS-HD Master Audio 5.1.

A cela s'ajoutent :
- Commentaires du réalisateur Roland Emmerich et du scénariste Dean Devlin
- Commentaires des superviseurs des effets visuels Volker Engel et Doug Smith
- Independence Day : une rétrospective (HD - 30.40 minutes)
- La fin originale (séquence du biplan) (HD- 4.16 minutes)
- Bêtisier (HD - 2.05 minutes)
- Créer la réalité (HD - 20.19 minutes)
- "ID4 Invasion" (HD - 21.57 minutes)
- Making of : "De la fiction à la réalité" (HD - 28.29 minutes)
- Revue des combats (HD - 8.58 minutes)
- 22 faux reportages (HD 50.58 minutes)
- F-Galeries d'images et de croquis (HD)
- Bande-annonce originale (HD - 2.30 minutes)
- 3 teasers (HD - 5.08 minutes)
- Spots TV (HD - 3.55 minutes)

Conclusion

Malgré des effets spéciaux qui commencent à faire date, Independence Day bénéficie d'une très belle remise à niveau grâce à cette édition Ultra HD Blu-ray. Très clairement, l'apport de résolution 4K se fait ressentir en matière de netteté. A cela s'ajoute une plus fine présentation du grain argentique et un étalonnage couleurs HDR qui modernise clairement le long-métrage. Surtout, un gros travail a été réalisé sur la bande-son proposée dans une spectaculaire piste DTS:X. Dommage que la VF se limite à du DTS mi-débit... Mais dans l'ensemble, c'est une édition que l'on vous recommande. Surtout si vous êtes fans de Roland Emmerich !