Le Samedi 1 novembre 2014
TOP BON PLAN BLU-RAY

Test Blu-Ray : Pandorum

Introduction et Qualité Technique

Pandorum est un film de science-fiction / épouvante réalisé en 2009 par Christian Alvart. Il compile de très bonnes idées tirées d’une base de données de grandes œuvres de science-fiction tout en s’amusant avec certains codes du genre horrifique. Mélange de The Descent à Perdus dans l’Espace, d’Alien à Event Horizon, Pandorum, à défaut de posséder une véritable identité, parvient tout de même à s’imposer comme un divertissement cohérent.

L’histoire se déroule en l’année 2174. Deux astronautes, le Lieutenant Payton et le Caporal Bower, se réveillent dans leur gigantesque vaisseau spatial après un long séjour en hyper-sommeil. Désorientés et plongés dans le noir, ils ne se souviennent ni de leurs identités ni de leur mission. Les seuls sons qui leur parviennent sont des vibrations provenant du coeur du vaisseau. Le Caporal Bower part en exploration et ne tarde pas à découvrir quelques survivants qui vivent cachés, traqués par d’effroyables créatures. Ensemble ils vont essayer de découvrir ce qui s’est réellement passé lors de cette mission…

Des bonnes idées développées par Christian Alvart dans Pandorum, il y en a ! D’abord, celle de conjuguer la science-fiction à l’horreur. Même si l’ambiance lorgne quelque peu vers la saga Alien initiée par Ridley Scott, ce parti pris semble plutôt réussi. Ce film, bien que de science-fiction, développe des idées crédibles, fortes, douées d’un potentiel réaliste. Par exemple, ces fameux traumatismes associés aux hyper-sommeils sont tout à fait probables et envisageables dans le contexte de futurs voyages dans l’espace. Il y a aussi dans Pandorum, tout comme dans Avatar de James Cameron, une forte dimension mythologique et écologique. Christian Alvart nous propose l’histoire d’une nouvelle genèse, d’un nouveau commencement pour l’humanité. Les différents personnages du film, aux instincts plus ou moins primaires, semblent en être d’ailleurs la représentation globale; l’humanité dans ses différents stades. Ce film s’impose donc rapidement comme un titre ambitieux.

La mise en scène est sympathique. Les scènes d’action sont agencées sous un rythme souvent très épileptique, donnant peu à voir à l’écran mais offrant beaucoup de tension dramatique. Les créatures évoquent les différents prédateurs de la saga Alien ainsi que les monstres des cavernes de la saga The Descent.

Pandorum s’impose donc rapidement comme un film assez efficace, offrant différentes strates de lecture possibles. Mais ce film semble avoir pioché ses idées deci delà. Il nous laisse donc une fâcheuse impression de déjà-vu. Un film à voir mais manquant peut-être d’identité.

Caractéristiques
Vidéo : Transfert 1080p MPEG-4 AVC (Débit moyen de 27838 kbps) / Format 2.35
Audio : Anglais en DTS-HD Master Audio 5.1 (Débit moyen de 2249 Kbps / Encodage 16-bit), Français en DTS-HD Master Audio 5.1 (Débit moyen de 2255 Kbps / Encodage 16-bit)
Sous-titres : Français

Qualité Vidéo

Pandorum débarque en Blu-ray sous un transfert très sincèrement réussi. Ce film a été tourné au format argentique, en 35mm. Le Blu-ray est issu d’un master 2K. La plupart des scènes du film baignent dans une épaisse obscurité. On peut parler de conditions délicates. L’éclairage employé est parfois très sommaire : lampe torche et bâton lumineux…. Les images laissent voir rapidement une texture granuleuse qui reste fine. Celle-ci est belle à voir, très cinéma. Quelques bévues entâchent tout de même certaines scènes excessivement sous exposées, mais elles ne sont pas nombreuses et contribuent à renforcer le potentiel de claustrophobie de ces séquences. Pour le reste, c’est du tout bon. Les images restent détaillées, fines, très cinéma. Le piqué est joli. Les contrastes sont forts et marqués. Les noirs se révèlent souvent très profonds. La gamme des couleurs a été filtrée. Le codage MPEG-4 AVC se fait quant à lui oublier avec un débit moyen très solide de 27838 Kbps. Conclusion : un très solide transfert pour un film pourtant très sombre et délicat à restituer.

Qualité Audio

Pandorum fait encore mieux au niveau acoustique. M6 Vidéo nous offre aujourd’hui deux excellentes pistes DTS-HD Master Audio 5.1 aux débits équivalents (+/-2250 kbps / 16-bits). Elles nous ont vraiment laissé une très bonne impression. D’emblée, le volume est placé haut sur ce disque. Le rendu témoigne d’une excellente agressivité acoustique. Le canal de grave réalise des merveilles sur ce Blu-ray avec d’excellents recours aux infras-graves. Chaque choc, coup de poing, fermeture de sas, se voit accompagner d’un poids et d’une épaisseur que la piste LFE restitue de manière nette et intacte. La spatialisation est excellente. Le recours à la scène surround se veut quasi permanent et il témoigne d’une férocité souvent jouissive. La bonne nouvelle, c’est que la version française est de très haut niveau et ne rougit pas forcément à être comparée à la version originale grâce à ses qualités en termes de dynamique et sa franchise dans le placement de ses effets. On résumera les choses par l’idée d’une excellente section regorgeant de dynamisme, d’agressivité et de réalisme.

Bonus

Commentaires audio de Jeremy Bolt et Christian Alvart 

Scènes coupées et étendues (HD – 27.28 minutes)
16 scènes coupées au montage final. Elles sont toutes présentées en haute définition et avec sous-titres français. Superbe.

Interviews des acteurs (HD – 15.25 minutes)
On retrouve ici Dennis Quaid, Ben Foster, Cam Gigandet, Antje Traue, Cung Lee, Christian Alvart. Désolé mais on a trouvé ces interviews très superficielles, ne délivrant aucune information importante ou digne d’intérêt (si ce n’est celle du metteur en scène à la fin de ce document).

Dans les dédales du vaisseau (HD – 13.58 minutes)
C’est un document qui fait office de mini-making-of. Le réalisateur et producteur reviennent sur ce projet de science-fiction. On nous plonge sur le plateau en compagnie des acteurs. Le document se concentre sur la dimension réaliste du projet et des idées développées dans ce film (hyper-hypernation), les costumes et la conception des décors sur le plateau.

Décors (HD – 7.02 minutes)
Ce module est divisé en deux sections : les décors et les monstres.

Storyboards
On vous propose de découvrir quelques-uns des dessins storyboards conçus par le metteur en scène.

Conclusion et Screenshots HD

Conclusion

M6 Vidéo réalise aujourd’hui un sans faute en nous proposant sur le même disque un très bon transfert 1080p (MPEG-AVC), deux excellentes pistes VF et VO toutes deux en DTS-HD, et une poignée de bonus en HD. Le commentaire audio du réalisateur n’est pas oublié ni les sous-titres associés. Une très belle édition sur le plan technique.

Commandez le Blu-Ray Disc de Pandorum sur Amazon.fr

Screenshots HD (Extraits redimensionnés en 1280 x 720 pixels et encodés au format .jpg)

Test Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : PandorumTest Blu-Ray : Pandorum