Le Jeudi 31 juillet 2014
Nouveau Jeu-Concours :

Test Blu-Ray : Le Pôle Express en version 3D

Introduction

Test Blu-Ray : Le Pôle Express en version 3DQue vous soyez grands ou plus petits, les fêtes de Noël symbolisent en quelque sorte ces moments joyeux, où certes les cadeaux ont leur importance, mais où les valeurs liées au partage, au bonheur et à la famille restent essentielles. Le Pôle Express réalisé par Robert Zemeckis est le parfait exemple de ce que devrait représenter, aux yeux de chacun d’entre nous, Noël : un moment unique, magique, nous permettant de nous extraire de la réalité quotidienne parfois difficile pour vivre des instants extraordinaires, remplis de magie.

Le Pôle Express est le train qui conduira le spectateur à effectuer ce voyage unique. La direction est simple : la demeure du Père Noël. Mais ce film n’est pas un produit destiné à faire l’apanage d’achats nombreux et coûteux. Il nous rappelle que les valeurs telles que l’humilité, l’apprentissage et la croyance constituent les vraies richesses enfouies derrière la symbolique de cette fête qui nous interpelle chaque année.

A l’image du plus récent Beowulf du réalisateur, Le Pôle Express a pu bénéficier de projections au cinéma en 3-Dimensions. Warner Home Vidéo nous propose en ce jeudi 18 décembre de nous plonger en plein cœur de cette aventure avec le Blu-Ray Disc du Pôle Express présentant les deux versions haute définition du film : 2D et 3D. A noter qu’il s’agit d’une version 3D classique, exploitant le vieux système anaglyphe accompagné des lunettes rouge-bleu (4 paires sont ici intégrées), un système qui n’est bien sûr pas comparable à  l’expérience du cinéma numérique 3D ou IMAX 3D.

Abordons tout de même le test de cette première édition Blu-Ray Disc 3-D disponible sur le marché français…

Caractéristiques

Vidéo : Transfert 1080p MPEG 4 VC-1 / 2.40
Audio : Anglais en Dolby TrueHD, Français, Anglais, Néerlandais et Espagnol en Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français, Anglais, Néerlandais et Espagnol
Bonus : Film en 2D et 3D, 4 paires de lunettes 3-D, La chanson de Smokey et Steamer, Un air de déjà vu, Un vrai ticket pour les coulisses, Une véritable inspiration, Believe (chanson), Une rafale d’effets spéciaux, Rencontre avec les anges de la neige, Bandes Annonces

Résumé et Analyse

L’histoire se déroule le soir du 24 décembre. Un jeune garçon au nom de Billy ne semble plus croire du tout au père Noël et à la mythologie entourant sa venue. Alors que le jeune homme s’apprête à s’endormir, il entend pourtant le bruit d’un train s’arrêtant devant même sa demeure : c’est le Pôle Express, emmenant les enfants qui le souhaitent vers le Pôle Nord pour y faire la rencontre du fameux père Noel. Une fois à bord, et malgré sa méfiance envers l’univers magique entourant la fête, Billy va tout d’abord se faire des amis. L’aventure conduira également le jeune garçon à découvrir en personne le Père Noël. Le voyage lui permettra finalement d’acquérir une grande richesse : la notion de croyance qui est au cœur de la magie du 25 décembre.

Le Pôle Express est en réalité l’adaptation cinématographique du roman éponyme écrit par Chris Van Allsburg. Ce qui séduit dans cette histoire simple et familiale c’est ce côté métaphorique entourant ce voyage à la frontière du réel et de l’imaginaire. Le Pôle Express nous rappelle que la magie liée à cette fête n’est pas forcément source de désillusion. La vraie richesse du voyage ne réside pas dans la réalité ou l’irréalité du père Noël mais dans les valeurs enseignées au travers de cette fête. Billy apprendra au cours de ce voyage l’importance de la notion de croyance au même titre que ses compagnons de train bénéficieront eux aussi d’un enseignement tout particulier, inscrit à la fin du voyage sur leur billet. La réalité perçue par Billy n’est pas forcément liée à la perception offerte par ses sens, mais sera au bout de ce voyage associée aux croyances, à la foi profonde qu’accordera le personnage à la magie de Noël. Il s’agit d’un enseignement, qui au-delà de s’inscrire dans une perspective religieuse, reste davantage associé à une philosophie de vie qui nous est ici enseignée dans un langage ciné très simple.

En l’approche des fêtes de Noël 2008, Le Pôle Express constitue un joli film à regarder en famille.

D’un point de vue davantage technique, il faut savoir que Robert Zemeckis a en 2004 expérimenté la Motion Capture Animation. On retrouve ainsi l’acteur Tom Hanks numérisé avec une grande fidélité et interprétant ici cinq personnages. La technique sera d’ailleurs employée plus tard par Zemeckis avec la Légende de Beowulf (Voir Test Blu-Ray) un film lui-même très impressionnant une fois consulté en 3-D (au cinéma numérique tout du moins) ou simplement en haute définition à la maison.

Qualité Technique

Vidéo

Pour ce film, deux versions sont donc proposées 2-D et 3-D. Abordons dans un premier temps la version en 3-Dimensions. Bon, il ne faut pas ici s’attendre à une révolution visuelle. Le système anaglyphe a fait ses années et n’est plus comparable à ce qu’on nous propose au cinéma numérique ou dans certaines salles IMAX 3D. La technologie ne permet pas d’assurer une fidélité en termes de contraste mais surtout les couleurs deviennent par ce système complètement dénaturées. La version 3D souffre de teintes jaunes et verdâtres et on perd toute la richesse colorimétrique du film. Selon la distance qui vous sépare de votre écran, on peut remarquer que l’expérience sera plus ou moins réussie avec un grand nombre d’images fantômes sur les gros plans qui ne renforcent pas le confort visuel, c’est certain.

On peut toutefois affirmer que certains passages sont quand même bien amusants. Le système permet d’apprécier un joli relief ressenti par exemple sur de nombreux éléments : tombée des flocons de neige, personnages, décors et éléments d’arrière-plan. Tout le chapitre 7 est aussi très spectaculaire. La présence des rennes (à partir de 33.20 minutes) est également amusante à consulter en 3D. En somme, sans être non plus extraordinaire, cette version reste plaisante et les enfants devraient bien s’amuser avec cette version 3D à la maison.

La version 2D quant à elle est plus classique. Proposé en 1080p à l’aide d’un encodage VC-1, le transfert est très satisfaisant. Production entièrement numérique, l’image bénéficie d’une absence totale de grain vidéo. L’ambiance nocturne laisse apparaître des noirs solides même si la palette colorimétrique n’est pas la plus large qu’on ait pu nous proposer sur un Blu-Ray. Le transfert ne déçoit pas avec un piqué et une profondeur de champ très appréciables qui confèrent déjà un sentiment de relief sur de nombreux éléments produits à cet effet.

Audio

Côté audio, Warner a intégré, contrairement à l’édition Blu-Ray Disc 2D déjà commercialisée, une piste en VO TrueHD. Pour la VF, il faudra se contenter de Dolby Digital 5.1 classique. Ici les performances sont au rendez-vous. Ne présentant aucune fausse note, la piste non compressée délivre un son très enveloppant. L’utilisation des canaux surround est très habile. Elle restitue de nombreux effets environnementaux tout en se montrant davantage agressive lorsqu’il le faut. Les dialogues ne sont eux pas en retrait par rapport à l’ensemble des autres effets. On assiste là à une piste agréable et bien équilibrée.

Bonus

Un air de déjà vu (SD – 4.11 minutes)

Père, fils, contrôleur, vagabond et le Père Noël : Tom Hanks a interprété cinq des principaux personnages du film grâce à la fameuse technique de Motion Capture Animation.

Un vrai ticket pour les coulisses

Introduction (SD – 2.05 minutes)
Les Prises (SD – 2.14 minutes)
Caméra Virtuelle (SD- 1.55 minutes)
Coiffures et Costumes (SD – 2.21 minutes)
La création du Pôle nord (SD – 1.34 minutes)
Musique (SD – 2.59 minutes)

Après une petite introduction originale présentant le concept de Motion Capture, le documentaire revient sur les différentes étapes de la production du film : utilisation des capteurs de mouvements, la partie cinématographique associée au choix du placement et des mouvements de caméra, sans oublier les coiffures et costumes également numériques. Le document traite également de l’ambiance industrielle entourant la création des jouets, et la conception de la musique composée par Alan Silvestri.

Une véritable inspiration : l’aventure d’un auteur (SD – 5 :29 minutes)

Le portrait de l’auteur du livre original : Chris Van Allsburg

Les coulisses de la chanson : Believe (SD – 4.24 minutes)

On y retrouve Josh Groban en coulisse et en interview.

Une rafale d’effets spéciaux (SD – 8.48 minutes)

Cinq scènes sont ici détaillées (« Tous à bord du Pôle Express », « Le chocolat chaud », « Le vagabond du train », « La rencontre avec le père noel », « l’Adieu »)

Scènes supplémentaires, Clip de Josh Groban (en live au Greek Theater), Rencontre avec l’équipe du Pôle Express

N’omettons pas la présence des bandes-annonces et de la présentation du jeu vidéo dérivé du film.

Conclusion et Screenshots HD

Ambitieuse, cette édition a le mérite de nous offrir deux versions du film de Robert Zemeckis : 2D et 3D. Si l’expérience de la 3D offerte par le système anaglyphe n’est pas forcément extraordinaire, il faut avouer que la fonction reste plaisante et intrigante. Au-delà de l’aspect 3D, cette édition est très réussie avec un transfert 1080p irréprochable et une bande son Dolby TrueHD sans fausse note. Avec de nombreux bonus qui expliquent en termes simples les technologies employées par le réalisateur pour la production de ce film, Warner réalise ici un sans faute. Si vous avez manqué la première édition Blu-Ray Disc déjà commercialisée en 2D exclusivement, alors ce nouveau Blu-Ray constituera un choix très pertinent en l’approche des fêtes de fin d’année.

ScreenShots HD (Extraits redimensionnés en 1280 x 720 pixels et encodés au format .jpg)

Test Blu-Ray : Le Pôle Express en version 3DTest Blu-Ray : Le Pôle Express en version 3DTest Blu-Ray : Le Pôle Express en version 3DTest Blu-Ray : Le Pôle Express en version 3DTest Blu-Ray : Le Pôle Express en version 3DTest Blu-Ray : Le Pôle Express en version 3D